Beaucoup avaient pu croire que le maire de #Givors (Rhône) partait pour cette campagne des Législatives. Notamment en le voyant tracter, un dimanche matin, voici quelques semaines au pied des escaliers de la mairie. Un peu comme les forains, les partis politiques ont leur place en plein marché. Pour les communistes, c'est donc ici qu'ils distribuent leurs tracts, font signer à l'occasion des pétitions et communiquent avec les passants.

#Martial Passi, maire communiste, distribuera sans doute dans les mois à venir mais pas pour lui. Pour qui ? Pour celui que la Fédération du Rhône du PCF choisira ou a choisi. Un candidat de Grigny ? Peut-être mais rien n'est moins sûr.

Publicité
Publicité

L'édile aime pourtant les campagnes, notamment pour les Législatives, voire pour les Sénatoriales. On se rappelle en effet de sa défaite, pour seulement quelques voix en 2014. Pour cette Législative 2017, il est certain que Passi ne serait pas parti pour la gagne. Il en sera de même pour son remplaçant. Le PCF peut espèrer faire entrer un peu d'argent dans les caisses du parti et, le cas échéant, monnayer ses voix entre les deux tours. Pour le reste Georges Fenech (LR) au lendemain d'une Présidentielle donnée à la droite, avant l'affaire Fillon, aurait pratiquement pu dérouler. L'ancien conseiller d'opposition municipale givordin traînait d'ailleurs, lui aussi, sur le marché de ce dimanche. Si Fillon était défaillant, il faudrait alors lui trouver un remplaçant. Si possible intègre. Si la valeur existe encore en politique.

Publicité

Baroin, ou un autre! Aujourd'hui, la Présidentielle est toujours promise à la droite et Fenech ne devrait pas trop souffrir dans les 42 communes d'une circonscription taillée pour son parti. Jules Joassard, pour les socialistes, risque de beaucoup plus batailler pour redonner un peu de couleur au PS ! Pas évident pour lui de ne pas regarder dans le rétroviseur pour éviter que le FN, dont le nom du candidat n'est pas encore connu, ne s'invite au second tour. Pourra t-il compter sur Brigitte Jeannot, conseillère municipale givordine (PS) qui en pince pour Macron ? Plus grosse commune de la circonscription, Givors fera l'objet de toutes les attentions et les résultats seront scrutés pour voir notamment la résistance ou non du PCF.

Un chargé de mission de Passi, candidat à Lyon

Le maire, lui, pourra prodiguer ses conseils à Julien Giraudo, son chargé de mission, qui se présente dans la première circonscription du Rhône, à Lyon. Les annonces faites par la presse, tant concernant la nomination de sa soeur comme DGS, que ses notes de frais ont-elles fait renoncer Martial Passi ? Lui qui écrivait le 19 décembre 2016 sur son blog, à la suite d'une réunion de la section Givors - Grigny du PCF: "Les communistes et l'ensemble des participants à la réunion m'ont fait l'honneur de me désigner pour accomplir cette tâche..." Il s'agissait de réunir le peuple de gauche.

Publicité

Méliès et Boudjellaba: possibles, voire probables !

Antoine Méliès conseiller municipal FN de Givors attend pour sa part que son parti annonce les affectations mais ne semblerait pas opposé à s'aligner dans cette XIème circonscription. Mohamed Boudjellaba, lui aussi conseiller municipal d'opposition, s'interroge encore. Lui qui a engagé les procédures contre le maire.

Le 17 juin 2012: Georges Fenech s'était déjà retrouvé au second tour face à Agnès Henry et l'avait emporté avec 65,02% des voix. #Mohamed Boudjellaba