La mairie de #Paris a annoncé avoir collecté 7297 documents rendant hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, et les avoir retranscrit sur le site des archives de Paris. Ce site internet qui, jusque-là, était un peu désaffecté, reprend du service pour que perdure la mémoire de ce drame qui a touché la France il y a 2 ans. Les documents en question consistent en des dessins, des poèmes ou des messages déposés devant chaque lieu où s'est tenu l'un des massacres.

Pourquoi ?

L'initiative est bien évidemment louable, elle a dû être très compliquée pour les agents des archives qui ont recensé chacun de ces 7297 documents pour les numériser et les mettre en ligne, mais si elle a lieu, c'est précisément parce que ces fichiers vont devoir être rangés.

Publicité
Publicité

En effet, depuis qu'on les a posés en novembre 2015, ils prennent beaucoup de place sur les lieux publics et certains commencent à être dégradés, au péril de la survie du souvenir de l'émotion après les attentats. D'où le besoin de les collecter et de les publier, afin qu'ils restent éternellement visibles. Par ailleurs, les auteurs de ces hommages, qui reconnaîtraient leur oeuvre, ont le droit de demander à ce qu'elle n'apparaisse pas sur le site des archives de Paris.

Retrouver des hommages

Au moins, ce classement de tous les hommages sur le site des archives de Paris a permis de les trier selon leur date, le lieu où ils ont été déposés (une adresse), et leur format. Ainsi, en effectuant une recherche avancée sur ce site, il est facile de trouver l'hommage que l'on recherche, en entrant ces différents paramètres.

Publicité

Ce tri des hommages est prévu principalement pour les auteurs de ces textes, dessins ou poèmes, qui souhaiteraient les retirer du site. Bref, le site internet des archives de Paris est rénové grâce à ces nombreux messages, qui font chaud au coeur, et qui n'ont pas encore tous été dénombrés - il devrait, à terme, y avoir un total de 7709 messages, donc il en manque à peu près 500 pour que tous aient été recensés. #Attentat