Il est d'usage pour chaque candidat à l'élection présidentielle de présenter les 10 mesures phares qu'il appliquerait dès son arrivée à la Présidence de la République. Le programme du #Front National, qui est présenté aujourd'hui à Lyon, ne tient pas seulement en 144 propositions, mais ce sont les propositions maîtresses de la campagne de #Marine Le Pen. Donc, il ne s'agit pas aujourd'hui de dévoiler aux Lyonnais l'intégralité du projet présidentiel du FN, mais seulement de donner un avant-goût de ce qui sera fait avec une Marine Le Pen Présidente de la République.

Le FN s'inscrit contre le pouvoir de la finance

Le pouvoir de la finance, ce sont d'abord les médias, qui sont contrôlés à 95% par des milliardaires.

Publicité
Publicité

Ainsi, le responsable du pôle numérique de la campagne dénonce " le prisme déformant des médias traditionnels ", dont le but serait de décrédibiliser sans cesse aux Français le projet du FN. Il en profite pour faire de l'élection de Trump aux Etats-Unis une victoire pour les partis nationalistes français, et en particulier un bon signe pour Marine Le Pen. Les 144 engagements se subdivisent en 7 grands thèmes de campagne : une France libre, sûre, prospère, juste, fière, puissante et durable.

D'abord, il faut 2 référendums sur la priorité nationale et les 4 souverainetés (budget, territoire, monnaie et loi). Les 4 souverainetés n'existent plus aujourd'hui, principalement à cause de la défaillance des partis traditionnels et de la suprématie de l'Union Européenne, selon Marine Le Pen. Elle propose ainsi de les rétablir avec l'appui de ces référendums.

Publicité

De plus, le FN propose la retraite à 60 ans, ne veut pas modifier la durée légale du travail (35h) mais encourager les négociations en entreprise pour la baisse de cette durée de travail, veut mettre fin à l'AME. On n'évoque plus une sortie de la France de la zone euro mais plutôt le rétablissement d'une monnaie nationale. La loi Taubira sera bien entendu remise en cause et sans doute abrogée. Par contre, le droit à l'avortement reste fondamental et ne sera pas attaqué. Le SMIC augmentera. Enfin, la peine de mort ne fera pas son grand retour en France, mais les peines de prison à perpétuité se démultiplieront. Ce n'est qu'un aperçu de ces 144 engagements.