Le jeudi 02 Février, France 2 diffusait un numéro de son émission Envoyé Spécial, dont l'un des reportages était consacré à l'affaire Penelope Fillon. On y voyait l'épouse du candidat de droite à l'élection présidentielle déclarer, en 2007 à la #Télévision anglaise, qu'elle n'avait "jamais été l'assistante" de son mari. Immédiatement, les soutiens de #François Fillon ont déclaré que les propos étaient sortis de leur contexte, et que l'équipe d'Envoyé Spécial avait mal fait son travail. Ils déplorent les méthodes qui consistent à "acheter, donc avec des fonds publics, des rushs qui datent de dix ans (...) Méthode qui a choqué la journaliste qui a fait l’interview !", selon les propos du député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti.

Publicité
Publicité

Lors de la conférence de presse qu'il a donné ce lundi, François Fillon a également rappelé que la journaliste britannique avait été choquée de voir son interview déformée de la sorte, écrivant même un article à ce sujet la semaine dernière dans The Guardian.

Mais qu'en pense réellement l'intervieweuse en question, Kim Willsher ? Cette dernière n'a, en réalité, "jamais été choquée" par le reportage d'Envoyé Spécial, et son article dans The Guardian aurait été tout simplement mal interprété par certains journalistes français. C'est ainsi que la rumeur a été montée en épingle à son insu. "C’est complètement fou – un député et BFMTV sont en train de présenter une fausse traduction d’un de mes articles, et les fausses informations se répandent" regrettait-elle hier sur Twitter.

Publicité

#Élections