Le candidat indépendant à l'élection présidentielle en France, #Emmanuel Macron, a reçu mercredi, le 8 mars, le soutien de Bertrand Delanoë, l'ancien maire socialiste de Paris, ce qui donne un nouvel élan à son mouvement En marche! au détriment du candidat socialiste #Benoît Hamon, transmet Reuters. Sera-t-il la surprise de la présidentielle? Quand Emmanuel Macron a candidaté pour le président français, les politiciens et les experts ont affirmé qu'il n'avait aucune chance. Un ancien banquier de 39 ans qui a servi l' impopulaire François Hollande, un homme sans parti derrière lui et prétendant n'être ni à droite ni à gauche ne pouvait jamais gagner la bataille, a-t-on dit.

Publicité
Publicité

Mais aujourd'hui, à moins de deux mois avant le premier tour, le candidat est fermement en course et pourrait même décrocher le premier poste de la France. Emmanuel Macron compte également parmi ses soutiens de nombreuses personnalités. Seul Alain Juppé, le maire de Bordeaux, peut gêner le candidat dans son chemin vers l'Elysée. Le maire, âgé de 71 ans ne se permet pas d'exercer une haute fonction.

Le programme de Hamon est « dangereux »

"L'avantage du programme de Macron réside dans le fait qu'il est sérieux et crédible en termes de stratégie économique. Il permet le progrès social. Je pense que le programme de Hamon est dangereux parce qu'il ne rassemble pas la gauche et parce qu'il n'est philosophiquement (…) pas en mesure de produire du vrai progrès social ", a déclaré Delanoë dans un interview à France Inter.

Publicité

Selon les sondages d'opinion, Macron est crédité d'avoir la meilleure chance d'atteindre le deuxième tour des élections présidentielles, avec le leader d'extrême-droite #Marine Le Pen et sa défaite dans la course qui aura lieu le 7 mai. Dans son programme, il a promis de s'engager sur six chantiers: reformes de l'école, de l'économie, moralisation de la vie publique et stratégie internationale,sécurité et société du travail. Selon le sondage d' Ifop-Fiducial, le second tour de l'élection présidentielle emporterait Emmanuel Macron face à Marine Le Pen avec 61% des voix.