#Givors (Rhône). Mélenchon est de loin le meilleur tribun de cette campagne électorale. Que l'on croit ou non le message, il met une force de persuasion assez incroyable qui fait souvent un d'un discours, un spectacle. De toute évidence il ferait un excellent camelot sur les marchés. Et sur celui de Givors, ce matin il a semblé rééditer son exploit de l'hologramme. Deux Mélenchon pour le prix d'un. Sauf que, cette fois, les deux Mélenchon ne se ressemblaient pas. Le premier donnait des airs à Raymond Combaz, adjoint au maire de Givors, secrétaire locale du PCF Givors-Grigny qui, depuis maintenant plusieurs semaines tracte dans sa ville pour la Législative..

Publicité

Publicité

L'autre ne lui ressemblait pas mais ils avaient pourtant un point commun: être investi par la France insoumise ! Fin février, celle-ci expliquait : "Les candidates et candidats de la France insoumise ont été désignés dans le cadre novateur et démocratique d'assemblées citoyennes ouvertes à tous. Ce processus a permis de faire émerger des candidatures citoyennes préfigurant la 6e République"..Rien ne dit toutefois que, dans la VIème République, leurs candidats ne s'affronteront dans des sortes de primaires sur les.marchés. Toujours fin février il est vrai qu'aucun nom de candidat de la France insoumise ne figurait pour trois circonscriptions du Rhône, dont la XIème, celle de Givors, sur la liste. Dans un premier temps c'est #Martial Passi, maire de Givors, qui s'engageait mais qui renonçait finalement, semble t-il en raison d'un éventuel cumul des mandats, si toutefois il avait été élu député. Une hypothèse pas vraiment envisageable dans une circonscription difficile pour la gauche, à fortiori pour les communistes.

Publicité

Tout naturellement, Raymond Combaz prenait la relève. Sauf que ce matin le colistier d'une candidate était également présent sur le marché.

Pourquoi ce flou dans la Xième circonscription ?

Un homme de Montagny se disant lui aussi investi par Mélenchon. Enfin, par ses équipes. On sait que tout n'a pas été facile entre Pierre Laurent, le patron de la fédération nationale PCF et Jean-Luc Mélenchon. On sait surtout que, sur le terrain, beaucoup n'ont pas apprécié cet accord. Mais de toute évidence la France insoumise devrait réactualiser ses informations afin de clarifier la situation dans les 42 communes de la XIème circonscription.

La France insoumise adepte de Stop corruption..à Lyon !

Ali Semari, adjoint socialiste, distribuait pour sa part le programme de Hamon. Le panneau Stop corruption avait, lui, repris place sur les marches de la mairie. Pas de casseroles par contre aujourd'hui.

Publicité

Une action initiée par Mohamed Boudjellabah, conseiller municipal DVG, à l'origine de plusieurs plaintes contre le maire, qui ne plait pas trop à la Majorité givordine. Ni l'action..ni le conseiller. Mais une action contre toutes les corruptions..au point de faire la Une du Facebook de la France insoumise du Rhône. Sauf les noms changent puisque pour eux Philippe Cochet est dans le collimateur. Comme quoi la corruption n'est pas une science exacte. Ni une question de valeur. Plutôt une question de personnes. #Mohamed Boudjellaba