##StopCorruption, #Mohamed Boudjellaba. Des casseroles, sur le marché de #Givors il y en a pas mal. Pas 50 euros, pas 30 euros, pas 20 euros,15 euros et, en plus, vous partez avec cela... ! On aime ces vendeurs qui font ce que sont les marchés. Pas vraiment de Provence. mais quand même. Un marché avec ses primeurs, ses vêtements de textiles, ses camelots. Et Givors est l'une des rares villes qui en programment trois par semaine, dans le centre-ville, sans compter ceux des Vernes, notamment le samedi.

A Givors,dimanche, les gamelles et autres casseroles pourraient être amenées par les habitants. Non pas pour venir les vendre, mais pour les faire teinter. Un peu de bruit pour une bonne cause: l'intégrité de nos politiques. C'est un Internaute, Christophe Grébert, de MonPuteaux.com qui eut l'idée de réagir aux affaires de François Fillon et qui, surtout, réclama le remboursement des sommes indument gagnées. Résultat, ce sont plus de 400 000 personnes qui ont signé la pétition, la rendant alors recevable. Dans la foulée, il convia à un rendez vous, un "rassemblement pacifique, statique, déclaré, non partisan, non récupéré, citoyen, non revendicatif" de ceux qu'apprécient les Français acceptant de moins en moins d'être manipulés. Grébert voulait dire qu'il n'était "plus tolérable d'être gouvernés par un corps élu qui a la possibilité de pratiquer l'inverse de ce qu'il défend..." L'homme s'adressait à ceux pas convaincus "... par les excuses et la communication officielle de François Fillon..." ajoutant "...comme ça a pu être le cas pour Jérôme Cahuzac avant lui, et potentiellement pour chaque politique en position de détourner des biens publics à des fins privées ou de se trouver en situation de conflit d'intérêt...". Le conseiller municipal d'opposition DVG, Mohamed Boudjellaba a alors pris l'initiative de proposer à son tour un rassemblement "citoyen", ce dimanche à 10h sur le parvis de l'Hôtel de ville.

Un peu de bruit pour se faire entendre des politiques

Il s'agira d'un concert de casseroles.. ou de gamelles, voire des deux baptisé #StopCorruptionGivors alors qu'une pétition au même nom sera signée et viendra grossir les très nombreux manifestations similaires en France. Les politiques, qui aiment les initiatives citoyennes, devraient être contents. "Je suis un citoyen encarté nulle part, d'aucun parti, ni syndicat, ni association, ni collectif, ni d'aucune organisation. Je suis seul, et maintenant avec vous." explique Christophe Grébert. Les Français sont actuellement fatigués par l'affaire Fillon, et c'est bien là que l'initiative a trouvé sa raison d'être.

#StopCorruption, une vraie initiative citoyenne.

Mais ils sont aussi fatigués, dans leurs communes respectives, de ce qu'ils considèrent comme des abus qu'ils ne peuvent que subir. C'est pour cela que Mohamed Boudjellaba a pris, à la volée ce "phénomène", pour le conjuguer localement. Certains élus participeront sans doute pour appuyer cette initiative citoyenne, comme d'autres le font dans les diverses manifestations du genre.

Rassemblement: concert de casseroles, dimanche 12 mars 2017, place de l'Hôtel de ville de Givors, à 10 heures, durant le marché dominical.