Le pacte de non-agression entre les deux candidats de gauche est rompu. #Benoît Hamon fait en effet un parallèle étonnant entre la candidature de #Jean-Luc Mélenchon et l'action de Vladimir Poutine en Russie. De quoi agacer les membres du mouvement La France Insoumise qui soutiennent et organisent la campagne de l'ancien président du parti de Gauche. Le PS accuse donc aujourd'hui ce dernier de vouloir respecter l'agenda russe et "rediscuter des frontières en Europe, ce qui représenterait un danger".

Invité ce matin sur RTL, Alexis Corbière, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, est monté au créneau pour défendre son candidat.

Publicité
Publicité

Selon lui, Benoit Hamon se retrouve contraint et forcé de critiquer son ancien camarade du PS, car celui-ci lui a grillé sa place dans les sondages à la suite du premier grand débat télévisé de lundi dernier.

Alexis Corbière ajoute que la percée du leader de la France Insoumise empêche désormais toute remontée de Benoit Hamon, qui recueillerait à peine un peu plus de 10% des voix : "La stratégie, maintenant, c'est de rattraper François Fillon". L'objectif est clair : faire de J-L Mélenchon un candidat plus crédible que le centriste Macron. Rappelons que le premier tour a lieu dans moins de quatre semaines... #Élections