Ce matin, la ministre de l'#Education Nationale, Najat Vallaud-Belkacem, présentait à la presse les orientations de la prochaine rentrée des classes. Elle a profité de l'occasion pour s'en prendre, non pas au programme de la droite, mais à celui d'Emmanuel Macron, leader des sondages actuellement et par ailleurs ancien collègue de la ministre au gouvernement.

Najat Vallaud-Belkacem, soutien affiché de #Benoît Hamon, a notamment attaqué la proposition d'#Emmanuel Macron d'instaurer la semaine de 4 jours dans les écoles. Elle y voit pour conséquence la disparition de 300.000 emplois d'animateurs et l'envoi des "enfants des classes populaires devant la télévision" une demi-journée supplémentaire par semaine.

Publicité
Publicité

La ministre critique aussi fermement la volonté de son ancien collègue de ne créer que 4.000 postes dans l'Education afin que le nombre d'élèves par classe diminue. "Il en faut 12.000", précise-t-elle.

Enfin, à la proposition d'utiliser les enseignants du secondaire pour renforcer les équipes en primaire, elle répond que "les élèves ne s'évaporent pas entre le primaire et le secondaire". Cela reviendrait donc à affaiblir les équipes éducatives actuellement à l'oeuvre dans les collèges et lycées.