Le NPA n'aura peut-être pas de candidat à l'élection présidentielle. Son poulain, Philippe Poutou, a en effet beaucoup de mal à réunir les 500 parrainages d'élus nécessaires à sa candidature. Même si ses équipes ont déjà rencontré plus de 10.000 élus locaux, il lance aujourd'hui un appel dans leur direction, et demande également aux "partis de gauche de ne plus faire obstacle".

Depuis sa création, le Nouveau Parti Anticapitaliste était parvenu à présenter Olivier Besancenot en 2002 et 2007, puis Philippe Poutou en 2012. Alors que depuis cette année, les signatures d'élus sont rendues publiques, ce dernier dénonce la pression qu'exercerait le parti Socialiste et le parti Communiste sur leurs élus, en leur ordonnant de ne parrainer que Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon.

Publicité
Publicité

Des nouvelles règles critiquées aujourd'hui par le NPA, qui précise que cette loi "sur les parrainages était supposée éliminer les candidatures folkloriques". Le parti déplore celles de "groupuscules d'extrême-droite", à l'image des campagnes de François Asselineau et Jacques Cheminade. #Élections #Président de la République