Dans un exercice à 11, il faut féliciter BFM TV et C-News pour avoir organisé ce débat réussi. Les petits candidats ont joué leur rôle en bousculant les grands candidats. Trois thèmes : l'emploi, la sécurité et le #modèle social français.

A propos de l'emploi, on peut noter deux catégories d'intervenants, ceux qui étaient pour une libéralisation du marché du travail (Macron, Fillon) avec des investissements nouveaux, et les autres qui ont opté pour une augmentation des services publics (Mélenchon, Arthaud, Hamon). Poutou adoptait une approche spécifique en insistant sur la lutte contre les licenciements financiers. Pour Marine Le Pen et Asselineau, il faut sortir des traités européens et redonner du sens aux travailleurs français.

Publicité
Publicité

Comment protéger les Français contre le terrorisme, moraliser la vie politique française et assurer une démocratie exemplaire

Fillon : Il veut lutter contre le totalitarisme islamique. Recherche d’une alliance la plus large possible car la France ne peut pas être le gendarme du monde. Fillon veut améliorer les règles de la moralisation de la vie politique. Réponse agressive vis à vis des journalistes et il a refusé de répondre sur ses affaires. Il veut limiter la portée des questions institutionnelles.

Mélenchon : Développer le renseignement humain en restant unis. Punir les entreprises complices de Daesh, comme Lafarge. Pour l’exemplarité, il propose la réforme des institutions avec inéligibilité à vie. Etablissement d’une nouvelle constitution avec de nouvelles règles comme un référendum révocatoire.

Publicité

Cheminade : Pas de guerre à Daesh car on n’a jamais fait la guerre au trafic d’armes. Démocratie participative avec interdiction du cumul de mandat.

Poutou : L’État d’urgence permet d’intensifier la répression vis à vis des Français. Il faut désarmer la police et la lutte contre le terrorisme n’est qu’un prétexte. Contre le terrorisme, il faut arrêter les interventions militaires et la vente d’armes au Qatar et aux dictatures. Il dit les choses en attaquant Marine Le Pen et Fillon sur leurs manquements. Plus de cumul de mandat.Il faut une moralisation éthique. Instauration d’une démocratie directe.

Macron : Eradiquer la menace à son origine. Participation de la France aux coalitions internationales. Il faut lutter contre l’islamisme. Renforcer les forces de l’ordre, le renseignement territorial. Création d’une cyber défense. Respecter la justice et la présomption d’innocence. Création d’une loi de moralisation avec interdiction des emplois familiaux. Renouvellement du parlement avec la société civile.

Publicité

Hamon : Consolider les forces et les moyens dans la lutte contre le terrorisme. Eviter le pantouflage et imposer des casiers vierges. Etablissement d’un 49 citoyen et démocratie territoriale pour les institutions.

Lassalle : Engager une action diplomatique. Créer une armée contre la cyber-criminalité. Il faut parler avec tout le monde, même avec Bachar. Il faut reconstruire un Etat propre. Vote à la proportionnelle de tous les courants politiques.

Dupont d’Aignan : Salut aux militaires et forces de l’ordre. Un milliard d’euros pour passer à 2 % du PIB. Lutte contre l’islamisme salafiste avec possibilité d’expulsion des imams. Il propose un casier vierge pour tous les élus et lutter contre les corruptions.

ArtHaud : Marine et Fillon sont communautaristes et favorisent l’émergence du terrorisme en obligeant les populations françaises à se ranger de façon communautaire. Il faut dénoncer les tenants de la politique étrangère. La Vième République ne changera rien.

Pour Asselineau et Marine Le Pen, il faut augmenter le budget de la défense de l'ordre 2%.

A propos du modèle social

Tous les participants sont d'accord qu'il faut préserver le modèle social à la française avec les services publics en intégrant la solidarité et l'efficacité. Tous les intervenants estiment qu'il faut réinventer le modèle social à la française. Le modèle social français est reconnu comme un modèle articulé autour de l'égalité et de la solidarité. #débat #Élections