L'information vient de nous parvenir : #Marine Le Pen a déclaré choisir Nicolas Dupont-Aignan comme Premier ministre dans le cas où elle serait élue Présidente de la République à l'issue du second tour de l'élection présidentielle. Tout le monde s'y attendait, car on se doutait bien que pour que le #Front National obtienne le soutien de Debout la France, les négociations avaient dû être serrées : finalement, Marine Le Pen a promis à Nicolas Dupont-Aignan le poste de Premier ministre. Le ralliement est-il donc vraiment idéologique ou seulement opportuniste ?

Conférence de presse inédite

Ce matin, l'ancienne présidente du Front National a tenu une conférence de presse en présence du leader de Debout la France, et c'est à cette occasion qu'elle a annoncé qu'elle le choisirait comme Premier ministre : " Je nommerai Nicolas Dupont-Aignan Premier ministre de la France." Cette déclaration, très attendue du leader de Debout la France, a été accueillie avec soulagement par ce dernier, qui a évoqué une alliance de deux personnalités aimant la France.

Publicité
Publicité

Cependant, cela n'a pas plu à Emmanuel Macron, qui a déclaré qu'une clarification politique se mettait en place entre une droite réactionnaire, préférant se ranger au second tour du côté de Marine Le Pen, et une droite progressiste, qui irait voter pour lui au second tour. A présent, le problème, pour le Front National, est que cet événement risque de décrédibiliser son programme, et de ne faire passer cette alliance, de fait, que pour une simple tactique politicienne entre les deux personnes. Entre les idées et la stratégie, nul ne peut donner les raisons précises de ce soutien de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen.