L'échéance approche. Dans moins de deux semaines, nous connaîtrons les noms des deux candidats qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle. Ce dimanche, #François Fillon, candidat de la droite et du centre (Les Républicains), a tenu un grand meeting au Palais des congrès de Paris Porte de Versailles, réunissant environ 20.000 à 25.000 personnes selon ses équipes. Malmené en troisième voire quatrième position dans les sondages, il fallait montrer un coup de force en organisant le plus grand meeting de sa campagne électorale. C'est donc une armée de drapeaux tricolores qui a investi le parc des expositions, et les plus grands ténors de la droite se sont succédé à la tribune, au milieu de sympathisants en grande forme.

Publicité

La présence de Jean-François Copé, l'ancien rival de F. Fillon pendant la course à la présidence de l'UMP, a particulièrement été remarquée. Valérie Pécresse et Nathalie Kosciusko-Morizet étaient également de la partie.

Publicité

Durant son discours d'environ une heure, François Fillon, actuellement mis en examen dans l'affaire des emplois fictifs qu'il aurait offerts à sa famille, a répété à plusieurs reprises sa possibilité d'être qualifié au second tour de l'élection présidentielle du 23 Avril prochain, sans oublier d'envoyer des petits tacles à Jean-Luc Mélenchon, qui le talonne - et le dépasse parfois - dans les enquêtes d'opinion [VIDEO] : "Il se rêve en capitaine du cuirassé Potemkine mais négociera la ferraille du Titanic", déclare le candidat des Républicains.

Publicité

Mais le leader de la France Insoumise a toutefois réussi le pari de réunir 70.000 personnes au même moment pour un grand meeting en plein air sur le Vieux Port de Marseille.

Emmanuel Macron très critiqué

Au cours de son discours, François Fillon ne s'en est pas pris qu'à Jean-Luc Mélenchon. Si il a tout juste mentionné le nom de Marine Le Pen, c'est surtout à Emmanuel Macron qu'il a réservé ses attaques les plus virulentes, comparant la situation actuelle de la France au fruit du travail de l'ancien ministre de l'Economie du gouvernement de Manuel Valls, l'accusant également d'avoir mis à mal la culture de notre pays.

Le candidat des Républicains a ensuite sommé ses sympathisants de voter pour lui malgré ses ennuis judiciaires, pour le seul intérêt du pays. Selon François Fillon, ses problèmes avec la Justice lui ont fait prendre de la hauteur et de la maturité, et il affirme vouloir être un #Président de la République "exemplaire".

Publicité

Pour cela, il demandera à certains hauts fonctionnaires de l'Etat de lui présenter une série de mesures en faveur de la transparence de la vie publique.

Un discours tourné vers l'international

Une part importante du discours de François Fillon était également centrée sur l'international, dans un contexte de déploiement de l'armée américaine au Proche-Orient, mais aussi désormais vers la Corée du Nord. Le candidat des Républicains se présente comme le garant de la paix mondiale, mais il craint le déclenchement d'une guerre encore plus mortelle à travers la planète. On pense notamment à la récente attaque chimique imputée au régime de Bachar Al-Assad contre son peuple en Syrie le 04 Avril dernier, et la riposte américaine qui a immédiatement suivi.

Dans un discours pacifiste, François Fillon souhaite ainsi en finir avec la la guerre. Un vaste programme qui sera difficile à mettre en oeuvre, sur fond de retour de la Guerre Froide entre la Russie de Vladimir Poutine et les Etats-Unis de Donald Trump, dont l'utilisation de l'arme nucléaire inquiète. Il ajoute qu'avoir un gaulliste comme lui à la tête de l'Etat permettrait à certaines régions du monde de retrouver le chemin de la paix. #Élections