Seulement quelques mois après sa démission du gouvernement, #Manuel Valls fera-t-il de nouveau partie d'une majorité ? Battu par Benoît Hamon lors de la primaire de la Belle alliance populaire, l'ancien premier ministre avait finalement décidé de soutenir #Emmanuel Macron en vue du premier tour de la présidentielle. Un choix pour le moment payant, puisque le candidat d'En Marche est arrivé en tête avec 24% des voix. L'ancien ministre de l'Economie affronte Marine Le Pen lors du second tour prévu le 7 mai prochain.

Valls beaucoup plus proche de Macron que de Mélenchon

Devant plusieurs élus socialistes, Manuel Valls a expliqué qu'il faudrait « soutenir un gouvernement qui d'une manière ou d'une autre sera d'unité nationale ou d'entente républicaine », en cas de victoire d'Emmanuel Macron.

Publicité
Publicité

Battu à la primaire, l'ancien premier ministre entend donc retrouver le devant la scène, peut-être en ralliant le futur gouvernement, ou en s'imposant tout simplement comme un leader de la nouvelle majorité présidentielle. Manuel Valls en a également profité pour ironiser sur d'éventuelles alliances avec le parti de Jean-Luc Mélenchon, préférant donc se rapprocher du mouvement En Marche. #Élections