En cette fin de campagne présidentielle, une seule chose semble à peu près sûre : #Emmanuel Macron n'égalera pas le score de Jacques Chirac en 2002. Promis à un succès important, le candidat d'En Marche baisse régulièrement dans les sondages. A tel point qu'il est désormais à 59% d'intentions de vote selon le dernier sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud-Radio, tandis que #Marine Le Pen se place à 41%. Si l'on en croit ces chiffres, il n'y a pas encore le feu pour l'ancien ministre de l’Économie, mais ce dernier peine clairement face à la campagne offensive de son adversaire.

72% d'intention de participation

Emmanuel Macron reste à portée de Marine Le Pen, d'autant que le débat de mercredi soir entre les deux candidats pourrait faire basculer les choses.

Publicité
Publicité

Le leader du mouvement En Marche serait également en difficulté si l'abstention venait à être importante dimanche. Selon les chiffres d'Ifop-Fiducial, ils seraient 72% des électeurs à avoir l'intention de participer au deuxième tour. Une intention de vote, si elle se confirmait, qui serait probablement trop fort pour permettre à Marine Le Pen de l'emporter le 7 mai. Selon plusieurs spécialistes, il faudrait environ 40% d'abstention pour que la candidate FN puisse l'emporter. #Élections