#Emmanuel Macron devient le 8ème président de la Vème république française. Au soir du dimanche 07 mai 2017, Il recueille plus de 65% des suffrages exprimés face à Marine Le Pen, ce qui en fait le plus jeune président jamais élu (39 ans). Il succède ainsi à François Hollande qui souhaitait cinq années de "présidence normale" en 2012, après celle de Nicolas Sarkozy.

Un parcours politique qui en rappelle d'autres

Porteur du renouveau en politique, ayant un goût prononcé pour le monde entrepreneurial et capable de rassembler des acteurs politiques de la droite et de la gauche traditionnelle, cet ancien banquier d'affaires chez Rothschild & Cie (2008-2012) et ancien ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique (2014-2016), crée le mouvement En Marche! en avril 2016, ce qui lui permet d'entrer à l'Elysée un an plus tard alors qu'il était jusqu'alors totalement inconnu du grand public.

Publicité
Publicité

D’autres personnalités ont connu une émergence fulgurante dans le paysage politique avec une victoire à la clé dans leurs élections nationales. Ces dernières années, #Barack Obama aux Etats-Unis ou #Justin Trudeau au Canada sont des exemples de ces élus qui ont réconcilié une partie de leurs concitoyens avec le vote grâce à une pratique différente et un style bien particulier. Néanmoins, ils doivent surtout leur succès à une maîtrise parfaite des réseaux sociaux. Le 44ème président des Etats-Unis le rappelle à quelques jours du second tour, en apportant son soutien au candidat à la présidence, dans une courte vidéo postée le mur Facebook d'Emmanuel Macron.

Comme pour ses prédécesseurs outre atlantique, la tâche la plus difficile reste à venir pour Emmanuel Macron. Dans les prochains jours, il devra nommer un premier ministre et l'aider à constituer un gouvernement, mener la campagne des élections législatives, donner d'autres preuves du renouveau...

Publicité

sans commettre de faux pas. Ensuite, il faudra prendre des décisions pour améliorer le quotidien des français. Les forts taux de popularité de Barack Obama et Justin Trudeau sur la scène internationale ou nationale (au-dessus des 50%) n'ont pas fait disparaître une opposition critique et virulente sur plusieurs axes de leurs politiques extérieurs ou intérieures.

Enfin, les français répartis en quatre blocs idéologiques d'environ 20% selon les résultats du premier tour, sont-ils prêts à accorder une majorité présidentielle (plus de 289 députés sur les 577 actuels) au tout nouveau jeune président de la république pour mettre en place son programme ? Est-il possible que des frondeurs apparaissent au sein de cette majorité présidentielle ? Quels partis politiques seront dans l’opposition à l’assemblée nationale et quel sera leur poids respectif ?

Réponse lors des élections législatives 2017 des 11 et 18 juin prochains.