Le prochain rendez-vous des Français avec les urnes aura lieu les 11 et 18 juin, à l'occasion des élections législatives. En effet, ce n'est pas tout d'élire un Président de la République, il lui faut aussi une majorité présidentielle stable afin qu'il puisse appliquer son programme électoral. Pour appliquer le programme, il ne faut pas être seul. En règle générale, puisque les élections législatives se déroulent seulement un mois après la présidentielle, la majorité désignée est issue du parti du Président désigné. Cela n'a pas toujours été le cas, comme dans les phases de cohabitation, mais le Président de la République peut toujours dissoudre l'Assemblée.

Publicité
Publicité

Victoire complète ou cohabitation ?

Pour l'instant, nul ne sait quelle force politique remportera le plus de sièges à l'Assemblée nationale. Si jamais il devait s'agir d'une formation autre que celle du Président, alors il n'aurait d'autre choix que de remanier son gouvernement et d'y inclure des personnalités issues de la majorité présidentielle. Ce fut le cas entre Jacques Chirac Président et Lionel Jospin Premier ministre. En cas de cohabitation, la gouvernance sera sans doute plus compliquée car ambiguë. En revanche, si le Président de la République dispose d'une majorité issue de son mouvement, il aura les mains libres pour faire ce qu'il souhaite, combinant les pouvoirs exécutif et législatif. Le verdict sera donné le 18 juin. #France #Élections