Hier soir mercredi, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont débattu pendant près de 3 heures. Les équipes d'Europe 1 ont réalisé un reportage auprès des sympathisants des deux candidats qualifiés pour le second tour de l'élection présidentielle.

Du côté des militants d'En Marche et soutiens d'#Emmanuel Macron, l'ambiance est plutôt festive, ponctuée de huées à chaque intervention de #Marine Le Pen. Certains d'entre eux considèrent que la présidente du Front National, à défaut de récupérer des voix, compte miser sur l'abstention pour faire grossir son score. D'autres font chauffer leurs smartphones pour tenter de convaincre les derniers réfractaires de leur entourage.

Publicité
Publicité

Quant aux électeurs du Front National, ils retiennent surtout la proximité de leur candidate face à leurs problèmes quotidiens : des salaires et des allocations peu élevés, des commerces qui ferment dans les campagnes, la peur du terrorisme,... Ils adhèrent également à la préférence nationale que propose Marine Le Pen ; certains y voient une opportunité pour conserver leurs emplois, menacés de suppression et de remplacement par des travailleurs détachés en provenance d'Europe de l'Est. Cependant, certains regrettent que la présidente du FN n'ait pas mis davantage en s'alliant avec Nicolas Dupont-Aignan. #Élections