Mélanchon était ravi de revenir sur le vieux port cette fois-ci pour les besoins des législatives 2017. "J'arrive, donc je me présente, je suis allé voir le préfet et maintenant, je vais voir le maire", a dit le pourfendeur de la Ve République, assurant "ne pas être là" pour chercher des encouragements du premier édile de la cité phocéenne. "Je suis légitime partout, spécialement ici, il ne faut pas oublier que la première fois que j'ai mis le pied sur la terre de France, c'était ici", a ajouté le chef de file de la France insoumise, né à Tanger au Maroc en 1951. Lors d'une conférence de presse dans l'après-midi, #Jean-Luc Mélenchon a déclaré que "la majorité de la population de cette ville est faite de parachutés. Et d'ailleurs nous sommes tous parachutés dans la vie".

Publicité
Publicité

Il ajoute: "Quand je viens ici, j'y suis comme partout ailleurs dans mon pays. Mon pays. Et je supporte assez mal de me faire montrer du doigt à intervalles réguliers par des gens qui pensent que je n'ai pas ma place ici ou là." Après avoir rencontré Jean-Claude Gaudin jeudi à la mairie, Jean-Luc Mélenchon a par ailleurs glissé qu'il [allait] prendre une maison à Marseille ", rapporte La Provence.

Mélenchon et la "une bouillabaisse" à Mennucci

Le candidat de La France insoumise à la présidentielle a aussi répondu à Patrick Mennucci, candidat socialiste à sa réélection dans la même circonscription : "Je ne viens pas ici pour contrarier M. Mennucci que je connais très bien et à qui j'offrirai le moment venu une bouillabaisse s'il le veut bien. Il n'y a pas de mépris de ma part. Je ne suis pas venu pour lui!" De son côté, Patrick Mennucci lui avait promis un "affrontement complet".

Publicité

Dans cette circonscription, "il n'y a absolument aucune possibilité que le Front national soit au deuxième tour", avait-il affirmé, pointant du doigt le faible score de Marine Le Pen au premier tour (14,36%), plus bas que dans le reste de la ville."Il faudra qu'il nous explique ce qu'il connaît du centre-ville de Marseille, à part le Vieux Port un jour de soleil", avait poursuivi cette figure du PS marseillais, qui avait aussi ironisé sur la rencontre entre Mélenchon et Gaudin, évoquant "un acte d'allégeance", et la volonté de chercher "de la bienveillance pour la campagne". La circonscription sur laquelle l'eurodéputé a jeté son dévolu est celle qui lui a été le plus favorable, à Marseille, au premier tour de la présidentielle. Jean-Luc Mélanchon serait-il prêt a tout pour conquérir les Marseillais ? #Politique