Deuxième de l'élection présidentielle avec près de 11 millions de voix au deuxième tour, le #Front National ne cesse d'attirer de plus en plus d'électeurs. Il apparaîtrait donc logique de voir ce parti fortement représenté à l'Assemblée Nationale. A l'heure actuelle, seule Marion Maréchal-Le Pen y est élue avec l'étiquette FN. La nièce de Marine Le Pen ne se représente pas, mais le Front National, crédité de 18% dans les sondages, a bon espoir de faire gonfler son nombre de députés.

Baroin et Castaner sur la même longueur d'ondes

Mais La République #En Marche et Les Républicains entendent bien mettre des bâtons dans les roues du FN.

Publicité
Publicité

Lundi, François Baron, qui mène la campagne LR pour les #législatives, a dégainé le premier en affirmant que ses candidats pourraient se désister au soir du premier tour partout où le risque de voir le Front National est trop grand. Ce mardi, Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, a annoncé sur LCI que le parti présidentiel était sur la même position. En 2015, lors de l'élection régionale en PACA, Christophe Castaner s'était désisté au soir du premier tour, permettant ensuite à Christian Estrosi d'être élu président de Région face à Marion Maréchal-Le Pen.