L'incertitude a été longue après le premier tour de l'élection présidentielle : personne ne savait qui allait l'emporter, et on commençait même sérieusement à émettre la possibilité d'une élection de #Marine Le Pen à la présidence de la République. En effet, cette dernière a parfaitement commencé sa campagne d'entre-deux tours quand son adversaire s'est effondré dans les sondages à cause d'une attitude jugée arrogante et d'un refus supposé de faire des concessions. Néanmoins, les derniers sondages, après le débat du 3 mai, donnent finalement 3 points supplémentaires à #Emmanuel Macron au détriment de Marine Le Pen.

Le débat a été décisif

C'est le débat présidentiel d'entre-deux tours qui a convaincu la plupart des électeurs de ne finalement pas voter blanc ni de s'abstenir, et d'aller aux urnes pour voter Emmanuel Macron.

Publicité
Publicité

Pourquoi ? Parce que Marine Le Pen s'est montrée violente pour certains, et indigne, par ses propos pour d'autres, d'accéder à la fonction suprême de ce pays. Le déroulé d'intox qui a été le sien lui a porté un coup fatal, et a définitivement mis fin à sa remontée éclair dans les sondages. L'issue du second tour n'est plus si incertaine que cela, la question est maintenant de savoir avec quel pourcentage des voix Emmanuel Macron l'emportera. Vue la tournure que prennent les événements, ce sera sans doute de l'ordre du 65% contre 35%.