#Manuel Valls s'attendait-il vraiment à un accueil triomphal ? En s'éloignant du Parti Socialiste, l'ancien Premier ministre s'est rapproché de la nouvelle majorité présidentielle, La République en Marche, sous la bannière de laquelle il veut se présenter aux élections #législatives le mois prochain. Responsable de la Commission nationale d'investiture du parti d'Emmanuel Macron, Jean-Paul Delevoye a expliqué sur Europe 1 que Manuel Valls « n'est pas dans le critère d’acceptation de sa demande d’investiture ».

Bientôt exclu du Parti Socialiste ?

On saura ce jeudi, date à laquelle La République en Marche va dévoiler l'ensemble de ses candidats, si le Premier ministre a finalement trouvé grâce aux yeux de cette nouvelle majorité présidentielle.

Publicité
Publicité

Si ce n'est pas le cas, pas de retour au PS possible pour Manuel Valls puisque le Premier secrétaire du parti, Jean-Christophe Cambadélis, a annoncé qu'une procédure est en cours à son encontre et qu'il est « déferré devant la commission des conflits ». L'ancien finaliste de la primaire de la Belle populaire au mois de janvier joue donc son avenir #Politique dans les jours à venir. Avec le risque de disparaitre...