Arrivé à Gao, base de référence par son importance des troupes française à l’extérieur, Macron a été reçu par le Président malien #Ibrahim Boubacar Keita. Il a passé en revue les matériels militaires et déjeuné avec les troupes avant de tenir son discours articulé en trois points (fierté pour la France, mission Barkhane avec l’Allemagne, liens entre sécurité et développement). La force Barkhane (Serval hier) a reçu la visite du Président Macron, du Ministre des armées Goulard et du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Le Drian. La force Barkhane, emmenée par la France dans le cadre de l’opération de la MINUSMA (Mission des Nations Unies pour le #Mali), résiste et poursuit le djihadisme terroriste.

Publicité
Publicité

La France a perdu 19 personnes. Macron, en endossant ses habits de commandant en chef des armées, parachève la symbolique de son intronisation en véhicule militaire de commandement. Macron a tenu un discours plein de bon sens en inscrivant la lutte contre le terrorisme en coopération avec l'Allemagne. C’est un secret dévoilé par le président de la République qui aurait obtenu l’accord de Berlin après son séjour en Allemagne. L’européisation de la lutte contre le terrorisme doit permettre de renforcer la contribution du G5 (cinq pays du Sahel, Mauritanie, Tchad, Burkina-Faso, Niger et Cameroun) qui, en partenariat avec les militaires français (renseignement, entrainement, utilisation des matériels sophistiqués, lutte pour ramener la paix dans cette zone du Sahel dominée par la guerre, trafics de drogue et rancunes ancestrales entre les différents groupes sociaux).

Publicité

La fierté pour la France d’avoir des soldats au Mali pour lutter contre le terrorisme

Le Président Macron a félicité les militaires de la force Barkhane en leur délivrant un discours de reconnaissance, de bienveillance et d’admiration du peuple français à leur égard. Il a salué l’armée pour ce qu'elle fait dans cette partie de l'Afrique. Cette bienveillance s’applique aussi aux familles des militaires français restées en France qui paient un lourd tribut à cause de l’absence de filles, de fils, de mère, de père, de sœurs, de frères, de femmes ou de maris qui se battent en Afrique. Le Président va renforcer les budgets militaires pour l’amélioration des équipements.

Les missions de la force Barkhane et la nécessaire implication de l’Europe, dont l’Allemagne

Le Président de la République estime que la présence de la France sera accompagnée de celle de l’Europe et de l’Allemagne. La question militaire est importante car l’Allemagne est dans un changement stratégique important.

Publicité

Il y a 1 000 soldats allemands engagés. La France veut accroître cette coopération avec l’Allemagne et le reste de l’Europe au sein de laquelle la France a des moyens d’intervention rapides mais qui nécessitent des matériels d’un type nouveau : engins blindés, hélicoptères rapides. Le Président Macron souhaite reparler de cette coopération avec la Chancelière allemande Merkel après le G7. Il reconnait l’importance des Etats Unis en matière de renseignement dans cette zone. Il compte approfondir cette relation le jeudi 25 mai lors de son déjeuner de travail avec le Président Trump à Bruxelles avant la réunion de l’OTAN. Pour le Président, la force Barkhane quittera le Mali dès lors que le terrorisme sera intégralement vaincu, pas avant. Il souhaite que les accords d’Alger soient respectés et que les pays du Sahel s’engagent dans une gouvernance exigeante vis-à-vis d’eux-mêmes et de leurs populations pour qu’une solution politique soit trouvée. Il est nécessaire d’introduire une feuille diplomatique pour résoudre ce problème qui intégrerait aussi en partie la Libye.

Comment lier sécurité et développement pour donner un cadre cohérent à la lutte contre le terrorisme

Macron répond à une exigence du Mali, de certains pays du Sahel et des organisations non gouvernementales qui estiment qu’il est nécessaire de lier la sécurité et le développement. Le Président a répondu favorablement en expliquant que le Directeur de l’Agence française de développement, Rémi Rioux, était du voyage car les questions de développement (éducation, infrastructures au Nord Mali, santé, approche sectorielle, formation professionnelle) sont indispensables si on veut tarir à la source le développement du terrorisme. Il a reçu des troupes françaises un tableau comme marque de leur sympathie. En retour, le Président Macron leur a fait un cadeau de 600 kg de mangues reçues de la part du Président malien Ibrahim Boubacar Keita. Macron a réussi son voyage à Gao en trouvant un ton et une posture. Il reste à lier cadrage politico-diplomatique et opération militaire pour résoudre intégralement la question du terrorisme dans le Sahel. #Emmanuel Macron