Beaucoup de députés s'en sont plaints, mais ils vont devoir choisir entre leur mandat de député et leur mandat exécutif local avant l'entrée en vigueur de la loi sur le non-cumul de mandats. Il en va de même pour les sénateurs. Ainsi, 216 députés sortants ont décidé de ne pas briguer de nouveau mandat, en privilégiant leur attache municipale. C'est le cas du maire de Meaux, Jean-François Copé (LR), qui a abandonné son ambition nationale pour se consacrer à sa ville. Il en va de même pour le Président du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez (LR), qui a préféré garder son mandat de conseiller régional et président de région.

Publicité
Publicité

Les députés qui ne se représentent pas... pour d'autres raisons

Néanmoins, certains députés qui ont choisi de ne pas se représenter à leur propre succession ne le font pas à cause de cette nouvelle loi, car ils ne cumulent pas leur fonction de député avec une autre fonction exécutive. C'est le cas de Bernard Cazeneuve, ancien Premier ministre, qui a dit vouloir se consacrer à l'écriture et à la vie associative de Cherbourg. C'est aussi le cas du Président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, qui n'est pas maire. François Fillon aussi a décidé de jeter l'éponge, sans doute suite à son échec à la présidentielle. #législatives