Après la défaite parlementaire la plus importante de son histoire, dimanche soir, lors du second du tour des élections législatives, le parti #Les Républicains a décidé de jouer la continuité à l'Assemblée nationale. C'est en effet #Christian Jacob qui sera chargé de diriger le premier groupe d'opposition, composé de plus d'une centaine de députés LR. Le député de Seine-et-Marne, qui occupe cette fonction de chef de groupe parlementaire depuis 2010, a remporté le vote face à Damien Abad, proche de François Fillon.

Des Républicains divisés

Christian Jacob va avoir un sacré travail devant lui, puisque le parti Les Républicains semble plus divisé que jamais concernant la position à adopter vis-à-vis du pouvoir en place.

Publicité
Publicité

Alors que certains se veulent être une opposition forte à Emmanuel Macron, d'autres préfèrent incarner une opposition « constructive », capable de travailler avec l'exécutif. C'est notamment le cas de Thierry Solère, d'une vingtaine de députés LR et de la totalité des députés #UDI, qui ont décidé de créer un groupe des « constructifs » au sein de l'Assemblée nationale. La droite pourrait donc être en train d'exploser, avec d'un côté les progressistes et de l'autre les républicains classiques.