A l'image de la République en Marche avec le MoDem, la #France insoumise n'a plus besoin du #Parti communiste. En effet, dimanche, lors du second tour des élections législatives, le parti d'extrême gauche dirigé par Jean-Luc Mélenchon a réussi à obtenir 16 députés, dont l'ancien candidat à la présidentielle du côté de Marseille. Quinze étant le nombre clé pour créer un groupe à l'Assemblée nationale, FI n'a donc plus besoin des parlementaires communistes, avec lesquels les relations ont été plutôt tendues ces derniers moins, notamment dans le cadre de ces législatives où des alliance FI-PCF étaient parfois exclues.

PCF + Outre-Mer

Une France insoumise seule, voilà qui aurait pu priver le Parti communistes de temps de parole à l'Assemblée nationale, mais aussi de fonds précieux.

Publicité
Publicité

Mais les onze élus PCF ont trouvé la parade : ils vont s'allier avec les quatre élus de l'Outre-Mer, permettant ainsi de bénéficier d'un groupe. Le Parti communiste, par la voix de son président de groupe André Chassaigne, a par ailleurs indiqué qu'il ferait son maximum pour travailler de concert avec le groupe de la France insoumise. Comme quoi, tout espoir de voir l'extrême gauche unie n'est peut-être pas encore tout à fait perdu... #Politique