La messe est dite : tout est enfin fini ! Succédant à François Hollande, Emmanuel Macron vient d’être élu à la tête de notre Pays, devenant le 8ème président de la Vème République. Pendant plus d’un an, la France aura subi et vécu la plus désastreuse et la plus lamentable Présidentielle de l’Histoire de la Vème République. Tout d’abord, elle fut illustrée par les premier et second tours des Primaires, organisées par la Belle Alliance Populaire (PS et ses Alliés) et par La Droite et le Centre (LR, UDI). Ensuite, elle fut illustrée par les premier et second tours de la Présidentielle #2017.

"Les Primaires se déroulent en dehors de tout cadre juridique"

Mais, pour quelle utilité ? Sinon de lasser les électeurs, certains d’entre eux se demandant « Pourquoi, lors des deux tours des Primaires, faut-il débourser 1 ou 2 € et signer une charte pour pouvoir voter ? ».

Publicité
Publicité

Pire encore : le 28 novembre 2016 sur la Radio RMC, Roselyne Bachelot rappelait à juste titre, dans son émission "100 % Bachelot", que « Les Primaires se déroulent en dehors de tout cadre juridique ». Elle a parfaitement raison dans son opinion, puisque « les Primaires se déroulent également en dehors de tout cadre institutionnel et constitutionnel » et que chaque parti politique est libre d’organiser ou de ne pas organiser une Primaire.

Or, cela fut constaté à maintes reprises, puisque lors des deux tours de la Présidentielle 2017 et lors des deux tours des Législatives 2017, il y eut un fort taux d’abstention ! Un certain ras-le-bol, un certain dégoût de la chose politique se sont installés dans l’esprit du Peuple français, qui veut un réel changement !

Les Primaires n’auront servi qu’à augmenter les égos surdimensionnés et à attiser les haines et les rancunes tenaces, participant ainsi à la chute irrémédiable des partis traditionnels de la Droite et du Centre et de la Gauche, comme on l’a constaté après les résultats des premier et second tours de la Législative 2017.

Publicité

On peut donc considérer que l’organisation des Primaires peut s’avérer très dangereuse pour la Démocratie et totalement inutile.

La Loi Organique 2016-506 du 25 avril 2016 de modernisation des règles applicables à l’élection présidentielle exige que "tout candidat à une élection présidentielle trouve et fournisse, au Conseil Constitutionnel, 500 parrainages de grands électeurs, sachant qu’un grand électeur ne peut parrainer qu'un seul candidat." Cependant, là ou le bat blesse, c’est que les parrainages ne sont pas secrets, puisque les parrains sont contraints de donner leur identité lors de leurs choix. Ce qui est franchement scandaleux et antidémocratique, d’autant que ces grands électeurs reçoivent des menaces ou subissent des pressions de leurs appareils politiques. Pourtant, parrainer un candidat ne veut pas dire qu’on votera pour lui !

Organiser une Primaire "nouveau genre" ? Modifier l'actuelle Loi sur les Parrainages ?

Actuellement, dans chaque circonscription, les électeurs reçoivent, avant un premier tour, avant un second tour d’une élection nationale, régionale, départementale ou municipale, la profession de foi et le programme politique des candidats en présence.

Publicité

Il en est de même avant le premier et avant le second tour d’une élection présidentielle.

Aussi, il serait utile de faire de même pour une organisation obligatoire des Primaires : un formulaire général et unique, mentionnant les prénoms et noms de chaque candidat à la candidature, ainsi que les partis politiques dont ils sont issus, devrait être expédiée à tous les Français inscrits sur les listes électorales. Sur ce formulaire, les électeurs, qui pourraient voter pour plusieurs candidats aptes à briguer un mandat à la Magistrature Suprême de notre Pays, ne devraient pas dévoiler leurs prénoms, noms et coordonnées, les votes étant secrets, et, pourraient, après avoir coché d’une croix devant le nom du(des) candidat(s) choisi(s), envoyer, uniquement au Conseil Constitutionnel, leurs formulaires remplis ou non en franchise postale, donc gratuitement. La seule restriction est que chaque électeur ne pourra parrainer qu’un seul candidat par parti politique.

De ce fait, il serait logique, en modifiant profondément cette injuste Loi sur les Parrainages, de prévoir que ces Primaires la remplacent ! Pour cela, il suffirait de considérer que les Primaires seraient, en même temps, des parrainages. Il faudrait que les Législateurs prévoient, en tenant compte du nombre de personnes inscrites sur les listes électorales, un maximum de parrainages pour que le(s) candidat(s) déclaré(s) apte(s) soit (soient) autorisé(s) à être présent(s) aux premier et second tours d’une présidentielle. Un délai d’envoi devrait être prévu, sachant que chaque parti politique pourrait contrôler le bon déroulement de cette Primaire/Parrainage.

Bien entendu, les prétendants pourraient faire campagne, mais, uniquement dans les médias de la presse écrite et audiovisuelle. Les partis politiques, mais également les contribuables/électeurs feraient de grosses économies avec ces modifications. Il devient urgent, pour chaque électeur, de réfléchir sur les dangers de l’organisation des Primaires "à l’Américaine". #François Hollande #Emmanuel Macron