En tête dans dix circonscriptions sur onze. Difficile de faire mieux pour La République en marche, le parti du président #Emmanuel Macron. Certes, l'actuel Président de la République avait déjà fait un carton chez les Français de l'étranger lors du premier et surtout du deuxième tour de l'élection présidentielle. Une tendance qui se confirme lors du premier tour de l'élection législative. Au Canada et aux États-Unis, Roland Lescure arrive en largement en tête (57,53), battant ainsi à plates coutures Frédéric Lefebvre, député sortant, qui n'obtient même pas 15% des suffrages exprimés. Le sortant, Sergio Coronado, est également largement battu dans la deuxième circonscription, celle couvrant l'Amérique centrale, l'Amérique du Sud et les Caraïbes.

Publicité
Publicité

Il obtient quasiment la moitié des voix de Paula Forteza, arrivée en tête pour La République en marche. Une élection décidément difficile pour les candidats sortants, puisque dans les Pays d'Europe du nord, Axelle Lemaire, ancienne Secrétaire d’État de François Hollande, obtient moins de 10% des voix. Sur cette circonscription, le marcheur Alexandre Holroyd atteint le score impressionnant de 57,80%.

Les sortants en difficulté dès le premier tour des législatives

Pieyre-Alexandre Anglad, toujours pour La République en marche, paraît en très bonne position pour remporter la quatrième circonscription, couvrant les pays du Bénélux, face à la France insoumise au second tour. Le sortant, socialiste, n'est arrivé qu'en cinquième position avec 6% des voix. Samantha Cazebonne arrive également largement en tête sur la 5ème (Andorre, Espagne, Portugal et Monaco), une circonscription particulièrement éclatée.

Publicité

Elle manque cependant l'élection dès le premier tour et devra continuer à batailler face à un candidat soutenu par l'ensemble du bloc de gauche. Même scénario en Suisse et au Liechtenstein. Candidat du parti présidentiel, Joachim Son Forget totalise près de 64% des suffrages mais devra passer par un second tour en raison d'une participation trop faible lors de ce premier tour. Il affrontera à cette occasion la sortante, la Républicaine Claudine Schmid. Sur la 7ème, en Europe centrale et dans les Balkans, La République en marche paraît également bien partie pour obtenir un député. Frédéric Petit y totalise 54%, loin devant Pierre-Yves Le Borgn', sortant avec moins de 14%. Là encore, un deuxième tour sera nécessaire.

Moins de 20% de participation pour ces législatives

La huitième circonscription, qui couvre des pays comme la Grèce, Chypre, l'Italie, la Turquie ou encore Israël, sera l'une des plus disputées lors du second tour le 18 juin prochaine. Avec 36,73%, Florence Drory (LREM) devance de très peu le sortant Meyer Habib (LR), crédité de 35,51% des suffrages exprimés.

Publicité

Au Maghreb et en Afrique de l'Ouest, Leïla Aïchi, dissidente du parti présidentiel, arrive en tête avec un peu plus de 20%, juste devant M’jid El Guerrab, soutenu par La République en marche. Là aussi, le second tour promet d'être très disputé. Pas de souci pour le parti d'Emmanuel Macron du côté du Moyen-Orient. Amal Amelia Lakrafi culmine à plus de 60% dans cette dixième circonscription, loin devant le sortant Alain Marsaud, crédité d'à peine 18%. Enfin, sur l'Europe de l’Est, l'Asie, et le Pacifique, le sortant Thierry Mariani (18%) est en très mauvaise posture face à la marcheuse Anne Genetet (54%). Une razzia de la République en marche dont on saura dès le dimanche 11 juin, à l'occasion du premier tour, si elle se confirme du côté de la France métropolitaine et des territoires d'outre-mer. #législatives #Élections