Le Président Macron a obtenu une victoire significative aux élections législatives (310 députés LREM et 40 députés MODEM). C’est une victoire incontestable qui va finir par devenir embarrassante. L’allié MODEM de LREM est piloté par Bayrou, Ministre d’Etat en charge de la justice et maître d’œuvre de la loi sur la modernisation, rebaptisée loi sur la confiance, et par Marielle de Sarnez, Ministre des Affaires européennes et MODEM historique. Sylvie Goulard, Ministre des Armées et MODEM, a donné sa démission au Président Macron afin d’être en capacité de défendre son honneur dans l’affaire des assistants parlementaires à laquelle se trouve confronté le MODEM.

Publicité
Publicité

On attend la réaction de #François Bayrou. Le Président Macron a attendu le deuxième tour des élections législatives pour prendre une décision ; concernant Richard Ferrand on attend les mêmes décisions relatives au MODEM.

Qui pour remplacer Ferrand parti pour présider le groupe LREM à l’Assemblée ?

Ferrand est un fidèle parmi les fidèles de Macron. Il est sous le coup d’une investigation judiciaire. Le Président Macron a attendu l’élection législative pour prendre sa décision. Richard Ferrand, Ministre de la cohésion des territoires, a été exfiltré, habilement, de son Ministère vers la Présidence de groupe LREM à l’Assemblée. On se demande qui va remplacer Ferrand. Certains parlent de Thierry Solère, LR historique, député réélu de Boulogne, qui a toujours affiché un macronisme d’adaptation et de construction.

Publicité

Raffarin, juppéiste-compatible et ancien Premier Ministre de Chirac, rencontre le Président Macron à 17h00 à l’Elysée. La démission de Sylvie Goulard, Ministre des armées, peut être une porte d’entrée pour Raffarin dans ce gouvernement.

Démission de Sylvie Goulard, Ministre des armées

Pour Macron et Edouard Philippe, c’est un véritable casse-tête car il faudrait remanier politiquement le gouvernement et lui donner du sens. On est passé d’un remaniement technique reconduit à l’identique, à un gouvernement plus remanié politiquement. Le Président Macron n’a pas su anticiper. La démission de Sylvie Goulard modifie la trajectoire gouvernementale et oblige le Président Macron à revenir dans le champ politique, qu’il n’a pas quitté, pour mieux structurer son parti. Le départ de Goulard est une décision personnelle, fondée sur l’anticipation et qui porte néanmoins un léger doigt accusateur sur le Président du MODEM, à savoir François Bayrou. Celui-ci est patron du MODEM, il a des problèmes avec ses assistants parlementaires. Que va faire le Président Macron ? Attendre et prendre une décision après concernant Bayrou ? Ou le faire tout de suite ? Attendons de voir les prochains jours. La décision de Sylvie Goulard, la réception de Raffarin à l’Elysée va entraîner peut-être une scission au sein de LR et susciter la création de deux groupes au sein de LR à l’Assemblée Nationale. #Les Républicains #Emmanuel Macron