Deux hommes avaient été arrêtés le 18 avril, soit un jour avant la tenue d'un meeting de Marine Le Pen à Marseille. Hier, Libération confirmait, grâce à des fuites de l'enquête, que l'#Attentat déjoué visait bien la candidate du Front National. Au même moment, l'homme interpellé mardi à Nancy a été mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes criminelle et détention d'armes en relation avec une entreprise terroriste. Pour l'instant, cet homme est provisoirement détenu.

Le possible 4è complice

Après l'arrestation musclée des deux hommes qui s'apprêtaient à commettre un attentat à Marseille le 18 avril, deux autres interpellations avaient eu lieu à Nancy dans le même mois.

Publicité
Publicité

Puis, un Tchétchène avait été arrêté dans la même enquête. Ainsi, l'homme qui a été interpellé mardi et mis en examen hier est probablement un 4è complice des hommes qui comptaient passer à l'acte dans la cité phocéenne. Son rôle, comme celui des 3 autres complices arrêtés, aurait été de fournir des armes à la cellule marseillaise. Le reste de l'enquête devra déterminer la manière dont les 4 complices se sont coordonnés avec les deux terroristes sur place pour concrétiser leur projet d'attentat contre le meeting de Marine Le Pen.