C'est la polémique du moment : le #Gouvernement a annoncé une baisse de l’Aide Personnalisée au Logement [VIDEO] (APL) de l’ordre de 5 Euros par mois et par foyer à compter d'Octobre 2017. L'APL aide actuellement 6,5 millions de foyers à payer leur loyer ou leur crédit immobilier. D'une moyenne de 225 Euros mensuels, elle est attribuée sous conditions de ressources, et coûte 20 milliards d'Euros par an à l'Etat français.

Lila Le Bas, présidente de l'Union Nationale des Etudiants de France (UNEF), rappelle que les étudiants représentent une part importante des bénéficiaires de l'Aide Personnalisée au Logement : "Cette aide est vitale pour avoir un logement autonome et simplement les moyens de poursuivre ses études". Elle ajoute que la précarité augmente chaque année davantage pour les étudiants, et estime que le montant des bourses d'études ne suffit plus aujourd'hui pour vivre dignement. D'autres associations et syndicats étudiants indiquent que 60.000 bacheliers ne pourront pas faire d'études supérieures cette année, faute de moyens pour les financer.

Publicité
Publicité

Une pétition a même été mise en place pour que les étudiants ne soient pas touchés par cette baisse de 5 Euros de l'APL. Parallèlement, la députée de La République en Marche Claire O'Petit a déclenché la colère de nombreux français en demandant aux étudiants d'arrêter de se plaindre, 5 Euros représentant, selon elle, une somme dérisoire.

Le gouvernement tente de se défendre

Pour Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, cette baisse d'allocations avait été décidée par le gouvernement précédent sous l'autorité de François Hollande et Bernard Cazeneuve en Octobre 2016. Mais selon ce dernier, c'est une autre mesure qui avait été prise, à savoir la prise en compte du patrimoine dans le calcul de l'APL ; les foyers possédant plus de 30.000 Euros de patrimoine s'en seraient vus privés. Une telle proposition étant difficile à réaliser selon le nouvel exécutif, il a finalement été décidé que tous les bénéficiaires de cette aide seraient privés de 5 Euros mensuels.

Publicité

C'est en tout cas la justification donnée par le nouveau ministre Darmanin. Concernant les sommes en question, l'Etat économisera 32,5 millions d'Euros par mois, soit 97,5 millions d'Euros au cours du dernier trimestre de l'année 2017.

La France Insoumise monte au créneau

Hier mercredi, les députés de la France Insoumise à l'Assemblée Nationale ont réalisé un coup d'éclat pour dénoncer cette mesure qu'ils trouvent injuste. "Cinq euros c'est une somme qui permet de se nourrir pendant quelques jours pour beaucoup de personnes. J'ai fait les courses ce matin, Monsieur le premier ministre, elles sont là. Voilà ce que vous supprimez tous les mois pour les plus démunis", a tonné le député de la Seine-Saint-Denis Alexis Corbière, qui a alors déballé ses achats face au gouvernement : des pâtes, de la sauce tomate et autres boites de conserve. Le chef de bande #Jean-Luc Mélenchon était là pour tout contrôler, pestant à son tour, un sachet de pain de mie à la main, accusant la majorité de "fabriquer des pauvres".

Publicité

La France Insoumise rappelle que "76% des ménages se situant dans les 10% de la population française la plus pauvre touchent l'Aide Personnalisée au Logement"....

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin (Les Républicains) a ensuite pris la parole pour défendre la décision de la nouvelle majorité, en donnant des contre-exemples, comme la hausse de l'allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse de 100 Euros par mois, la hausse de la prime d'activité, ou encore la suppression de la taxe d'habitation pour certains ménages...