Simone Veil est morte de vieillesse, mais ce décès a visiblement été accéléré par celui de son mari en 2013. En effet, dès la mort de son mari, elle a annoncé son retrait de la vie politique et a semblé profondément meurtrie de cet événement. Ainsi, il y a près d'un an, en août 2016, elle était hospitalisée pour détresse respiratoire. Elle ne s'est probablement jamais remise du décès de son mari, et cela l'a affaiblie jusqu'au jour de son propre décès, hier.

Deuil

Juive pratiquante, elle avait demandé à ce que son enterrement soit religieux, accompagné de prières. De plus, le #Président de la République a annoncé qu'une cérémonie officielle se tiendrait le 5 juillet aux Invalides pour lui rendre un dernier hommage.

Publicité
Publicité

Certains réfléchissent déjà à faire entrer son corps au Panthéon, ce qui sera probablement l'objet d'un débat dans les prochains jours. Pourtant, l'ancienne ministre de la Santé avait tenu à rester discrète depuis son départ de la vie politique, préférant l'Académie française aux débats politiques passionnés ; ainsi, elle n'avait pas mentionné cette volonté. Son enterrement sera plutôt discret, avec la présence de sa famille et de ses amis politiques. Aucune information n'a été fournie sur le lieu de l'enterrement. Ce sera la cérémonie nationale, en présence du Président de la République, qui devrait consacrer la mémoire de l'ancienne ministre. #France