Édouard Philippe était ce jeudi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur le plateau de RMC-BFMTV afin de répondre à des questions sur des sujets qui préoccupent particulièrement l'opinion publique, notamment le pouvoir d'achat. Pour sa rentrée avant l'heure, le Premier Ministre s'est voulu rassurant et convaincant, car selon lui, l'action gouvernementale et les mesures à venir permettront de rehausser de manière significative et concrète le pouvoir d'achat des français.

Le Chef de la majorité présidentielle l'assure, son #Gouvernement est déjà à pied d'œuvre pour la mise en place d'un cadre économique propice à une embellie pour le portefeuille des actifs, notamment dans les classes moyennes et populaires.

Publicité
Publicité

Une politique résolument axée sur les travailleurs

Il est une évidence pour Édouard Philippe, le travail doit payer. Alors, le Chef du Gouvernement assume la baisse des cotisations sociales voulue par #Emmanuel Macron. Il l'annonce à "un peu plus de deux points" dès le 1er janvier 2018, puis à "un peu moins d'un point" à la rentrée. Bien sûr, afin d'éviter les effets négatifs de cette réforme sur le budget de l'État, elle sera couplée à une hausse de la contribution sociale généralisée pour 1,7 point.

D'ailleurs, le Premier Ministre avance des chiffres pour étayer son argumentaire. Il estime que pour une année pleine, un salarié rémunéré au SMIC verra son portefeuille gonfler de 250 euros. Pour un salarié qui touche mensuellement 2000 euros, cela représentera 360 euros de surplus dégagé.

Publicité

Selon une publication du Ministère de l'Action et des comptes publics, ce serait pas moins de "21 millions de Français qui verront ainsi leur revenu net s'améliorer".

A côté de cela, le Premier Ministre confirme la baisse d'un tiers de la taxe d'habitation dès 2018 pour 17 millions de Français qui la payent actuellement. En effet, en même temps que l'Exécutif cherche à rassurer les collectivités locales d'un éventuel impact sur leurs finances, il estime qu'il s'agit d'un impôt particulièrement injuste.

Une politique tournée vers le social

Même s'il est resté muet sur son montant ou encore sa méthode de calcul, Édouard Philippe a tout de même confirmé la revalorisation des pensions de retraite pour le 1er octobre.

Autre promesse du Chef de la majorité présidentielle, une augmentation conséquente de l'allocation adulte handicapé qui pourrait désormais se monter à 910 euros par mois à en croire Gérald Darmanin. En parallèle, une hausse de la prime d'activité et du minimum vieillesse est à attendre, sans autre précision de la part du Chef du Gouvernement.

Interpellé par un auditeur sur l'une des promesses phares d'Emmanuel Macron, à savoir les aides auditives, soins dentaires et lunettes gratuits, le Premier Ministre a laissé entendre sans y apporter de réponse précise que la mesure était toujours en étude. Après cent premiers jours difficiles [VIDEO] à la tête de l'Exécutif, voilà donc une rentrée qui s'annonce haute en couleurs. #Édouard Philippe