Publicité
Publicité

Il y a encore un an, personne ne l'imaginait, et pourtant c'est bien #Emmanuel Macron qui a succédé à #François Hollande au poste suprême de président de la République. Lui, l'ancien banquier d'affaires devenu conseiller du président puis ministre de l'Economie en 2014, a réussi a éclipser celui qui l'avait médiatisé. De là à dire que le nouveau président a trahi l'ancien ?

D'après les propos d'un proche de François Hollande interrogé par Le Parisien il y a quelques mois, ce dernier aurait "des sentiments contradictoires" pour son ancien poulain [VIDEO] : "Il trouve que cette victoire est bonne pour le pays mais il ne peut oublier que Macron l'a trahi".

Publicité

En effet, celui qui n'était il y a encore quelques mois que ministre, a décidé, contre toute attente, de présenter sa candidature [VIDEO] à l'élection présidentielle sans passer par la primaire ouverte organisée par le parti Socialiste et ses alliés.

Selon une autre source en la personne de François Bazin, qui a publié "Rien ne s'est passé comme prévu" après avoir suivi l'ancien chef de l'Etat pendant cinq ans, François Hollande connaissait l'ambition présidentielle d'Emmanuel Macron mais il ne pensait pas qu'il puisse aller jusqu'au bout et lui chiper la place : "Il pensait que Macron, non pas n'oserait pas, mais ne pourrait pas"...