Publicité
Publicité
5

L'ouragan #Maria était attendu depuis quelques jours avec beaucoup d'appréhension sur les îles françaises dans les Antilles. Quelle surprise pouvait bien réserver ce nouveau phénomène climatique [VIDEO] deux semaines seulement après le désastre causé par #Irma ? Une mauvaise de toute évidence ! En effet, alors que les prévisions initiales la considéraient épargnée, la Martinique a finalement été touchée dans la nuit de lundi à mardi après un changement de trajectoire de l'ouragan survenu le week-end. Toutefois, le bilan provisoire dressé par la préfecture reste peu conséquent avec seulement deux blessés légers et des dégâts matériels limités à déplorer.

Publicité

En revanche, la Dominique a été sévèrement éprouvée. De l'aveu même du Premier ministre Roosevelt Skerrit, les dominicains "ont perdu tout ce qui pouvait être perdu". L'ouragan qui s'abattu avec des vents de près de 260 km/h a causé d'importants dommages même si aucune victime n'est pour l'instant à déplorer. D'ailleurs, l'ampleur des dommages reste encore à mesurer.

La Guadeloupe confinée, Saint-Martin et Saint Barthélemy en alerte

Si Maria a commencé à s'éloigner de la Guadeloupe, les vents violents qui balaient toujours l'archipel obligent les habitants à rester confinés sur avis de la préfecture. Entre les inondations, les coupures d'électricité, les routes bloquées ou encore les risques de glissement de terrain, la Guadeloupe demeure une zone potentiellement à risque.

Publicité

Conséquence, les vols à destination de l'archipel sont pour l'instant annulés.

En prévision de la suite de la course de l'ouragan, les îles sinistrées de Saint-Martin et Saint-Barthélemy ont elles été placées en alerte rouge. De leur côté, les îles Vierges britanniques sont passées sous régime de "couvre-feu" en raison de leur vulnérabilité.

Ce que le Gouvernement compte mettre en place pour gérer la crise

Lundi, peu avant l'arrivée de l'ouragan sur la Martinique, Gérard Collomb avait tenu à s'exprimer pour rassurer l'ensemble des français de l'engagement total du Gouvernement dans la résolution de la crise en approche. En déplacement du côté de la Guyane, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a elle annoncé son départ pour la Guadeloupe avec un contingent de "matériel et de forces supplémentaires" à la faveur des conditions météorologiques. Après les vives polémiques qu'a subi l'Exécutif [VIDEO] sur la gestion de la crise d'Irma, pas question donc pour #Emmanuel Macron de perdre du temps.