Publicité
Publicité
5

Alors que beaucoup ne le voyaient pas venir avant la tombée d'éventuels résultats concluants sur la mise en oeuvre de son programme, la côte de popularité d'#Emmanuel Macron fait aujourd'hui un bond en avant dans l'opinion publique française. En effet, un sondage Ifop pour le JDD paru ce dimanche 24 septembre met fin à une série d'enquêtes constatant, depuis deux mois, la chute vertigineuse d'opinions favorables sur l'action du président. D'ailleurs, même s'il ne s'agit que d'une petite victoire qui reste à confirmer, cet état de fait doit très certainement ravir du côté de l'Elysée, surtout à un moment décisif où le Chef de l'Etat engage toute la crédibilité de son quinquennat.

Publicité

Et si, depuis le début de son mandat, l'Exécutif a toujours fait mine de ne pas se laisser distraire par cette mesure de la perception que les Français ont de lui, force est de constater que la côte de popularité du Président de la République reste une donnée non négligeable dans l'engrenage politique. Cette information revêt d'ailleurs une importance essentielle à une heure où certains opposants voudraient tirer sur la corde de la légitimité d'Emmanuel Macron à porter les transformations du pays.

Un début de réconciliation avec les Français

45% de personnes se disent satisfaites du Président de la République, c'est 5 points de mieux qu'au précédent sondage qui consacrait une baisse cumulée record de 24 points de juillet à août. Dans le détail de ce mois de rentrée, c'est 39% des sondés qui estiment "plutôt satisfaisante" l'action du président (+3) et 6% qui l'estiment "très satisfaisante" (+2).

Publicité

A l'opposé, ce sont donc des mécontents qui passent de 57% à 53%, avec ceux qui s'estiment "plutôt mécontents" à 33% (-4) et ceux qui sont "très mécontents" à 20% (=). C'est là une évolution majeure comparée à celle de ses prédécesseurs Sarkozy et Hollande qui ne se seront jamais relevés.

A côté de lui, le Premier ministre Edouard Philippe connaît lui aussi une hausse d'un point avec une barre désormais à 48% d'opinions favorables. Pour les chiffres, 44% (-1) de sondés "plutôt satisfaits", 4% (+2) "très satisfaits", 32% (=) "plutôt mécontents" et 14% (+1) "très mécontents". Ce serait donc bien là le signe d'une rentrée assez bien accueillie malgré le vent de changement qui souffle sur toute la France.

Brandi comme un aveu de la reprise de confiance après la méfiance, ce regain de la popularité de Macron pourrait bien finir de calmer une grande partie de contestataires qui s'imaginent encore pouvoir faire reculer le #Gouvernement d'Édouard Philippe dans sa réforme du droit du travail. #Édouard Philippe