Il n'y a pas que les originaux photographes ou écrivains comme François-Marie Banier qui ont profité de l'âge et de la faiblesse de Liliane Bettencourt pour lui soutirer de l'argent subtilement. Certains arrivistes, peu scrupuleux, sont prêts à tout pour prendre le pouvoir en France et n'hésitent pas pour cela à soudoyer la vieille femme afin de financer leur campagne présidentielle.

Des enregistrements qui sèment la zizanie

Pascal Bennefoy, le majordome employé chez les Bettencourt, décide d'enregistrer les conversations de sa patronne avec François-Marie Banier, mais également avec son homme de "confiance" et gestionnaire de fortune Patrice de Maistre.

Publicité
Publicité

En 2010, ces bandes sonores, qui ont atterri entres les mains du journal en ligne Médiapart, vont créer un véritable scandale politique une fois leur contenu dévoilé. En effet, ces enregistrements démontrent qu'il existe bel et bien des liens entre la milliardaire LIliane Bettencourt et #Eric Woerth, le ministre du travail de l'époque. On apprend que Claire Thibout, la comptable de Mme Bettencourt, a versé 50 000 euros en liquide à Eric Woerth pour financer la campagne présidentielle de #Nicolas Sarkozy en 2007.

Après ce scandale retentissant, Eric Woerth quitte ses fonctions en novembre et Nicolas Sarkozy se retrouve mis en examen en mars 2013 pour "abus de faiblesse". Une accusation qui se transformera en non-lieu grâce au vice-procureur de Bordeaux... #Liliane Bettencourt