Publicité
Publicité
4

Le fait est inédit depuis le début de son mandat présidentiel, #Emmanuel Macron s'exprimera, en direct à la télé, ce dimanche à partir de 20h dans une #Interview exclusive d'une heure accordée depuis ses bureaux de l'Elysée à TF1 et LCI. Et pour cause, le tout jeune président de la République a souhaité dès ses premiers pas redonner de la hauteur à une fonction qui est fortement tombée en disgrâce ses dix dernières années. Ainsi, sa communication est passée un moment durant par la culture d'une parole rare. Mais avec les vastes chantiers de réformes qui s'annoncent et l'inquiétude grandissante exprimée dans l'opinion publique, le Chef de l'Etat s'est senti le besoin de rassurer.

Faire de la "pédagogie nécessaire", voilà l'état d'esprit nourri par Emmanuel Macron à l'aube de se confier aux français, de l'aveu du porte-parole du #Gouvernement Christophe Castaner. Un épisode qui ne manquera pas d'être particulièrement scruté tant l'enthousiasme suscité autour du jeune président [VIDEO] de la Ve République affole tous les compteurs.

Publicité

Une image à rétablir

Tout comme le candidat qu'il a été, le président Macron a en horreur les sous-entendus, car il le sait, une mauvaise perception de l'opinion peut parfois rapidement se cristalliser sur une caricature. Le Chef de l'Etat cherchera donc d'emblée à s'élever au-dessus de tout soupçon de favoritisme dans la conduite de sa politique. Son programme, il l'a ouvertement porté durant les campagnes présidentielle et législative, pas question donc de se faire reprendre pour l'exécution d'idées qu'il n'a eu de cesse de partager.

Bien sûr, il y a les phrases chocs, ce franc-parler d'Emmanuel Macron qui déstabilise totalement la classe politique. Là aussi, le président de la République ne devrait pas faire dans la langue de bois au moment de pointer du doigt les véritables destinataires de ses piques souvent très inspirées.

Publicité

Le vieux monde politique qui essaie de survivre tant bien que mal au travers de la récupération médiatique.

Une mouvance à créer

Outre ce bref exercice de mea culpa, Emmanuel Macron devrait essentiellement réserver sa parole à l'exposition de sa vision ambitieuse pour la France. Et pour ceux qui pourraient se montrer quelque peu troublés, le président Macron envisage de donner les gages de sa bonne volonté. Une volonté de transformer à tout prix [VIDEO] qui dépasse les simples querelles idéologiques pour s'intéresser au véritable progrès social d'un pays resté trop longtemps enfermé dans l'inertie. Il s'agira sans aucun doute pour le Chef de l'Etat d'un rendez-vous particulièrement fondateur pour la suite de son quinquennat.