Publicité
Publicité

L'Assemblée Nationale s'apprête à examiner le Projet de loi de Financement de la Sécurité Sociale [VIDEO] 2018. Ce week-end, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a exposé ses propositions [VIDEO] dans plusieurs médias afin de tenter d'endiguer le profond déficit de l'Assurance Maladie. Invitée dans le Magazine de la Santé sur France 5, elle a déclaré qu'environ 30% des dépenses de notre Sécurité Sociale ne sont "pas pertinentes". Elle vise notamment les "actes inutiles" réalisés selon elle dans les hôpitaux. Elle se refuse en revanche de "toucher à l'égalité des chances" des français devant la possibilité de recevoir des soins de qualité. Cette année, le déficit sera, en fin d'exercice, de 800 millions d'Euros pour la branche maladie, et de 5.2 milliards d'euros pour la branche vieillesse.

Publicité

Agnès Buzyn souhaite réduire ces chiffres de 3 milliards d'Euros en 2018.

Par ailleurs, la ministre de la Santé souhaite se pencher sur les fraudes à l'Assurance Maladie, en luttant contre l'augmentation des arrêts de travail. Pour cela, les contrôles seront de plus en plus nombreux, et de nombreux fichiers (CPAM, CAF,...) seront également croisés pour traquer les fraudeurs. Rappelons qu'en 2016, la fraude sociale a atteint le chiffre de record de 1.2 milliard d'Euros. #Gouvernement #Emmanuel Macron