Publicité
Publicité
4

Toujours aussi scrutée, la côte de popularité d'Emmanuel Macron [VIDEO] a connu une nouvelle baisse en ce mois d'octobre selon un sondage Ifop pour le JDD paru ce 22 octobre. Elle s'établit désormais au même point que celle de son impopulaire prédécesseur #François Hollande pour la même période, il y a 5 ans. Avec seulement 42% d'opinions favorables, soit trois points de moins qu'au mois de septembre, le tout jeune président de la République a quelque peu pris du plomb dans l'aile après une brève tentative de rebond.

Sans nul doute une conséquence directe des mesures fiscales et budgétaires annoncées ou confirmées au début de ce mois par le Gouvernement d'Edouard Philippe dans son projet de loi des finances 2018.

Publicité

Une épreuve incontestablement très difficile, face à laquelle chaque président se voit toujours contraint de laisser tomber quelques plumes.

Le président Macron n'y fera donc pas exception. Toutefois, il est à noter que la baisse de trois points qu'il enregistre se révèle être bien moins sévère que celles qu'ont eues à connaître les précédents locataires de l'Elysée. Un signe peut-être que l'état de grâce, dont il bénéficie depuis son accession au pouvoir, pourrait encore perdurer dans le temps.

Emmanuel Macron touché par l'image du "président des riches"

Si l'entourage du Chef de l'Etat a rapidement tenté de limiter l'impact de la caricature que lui a accolée la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, force est de constater que l'idée a fini par faire son chemin dans l'opinion publique.

Publicité

A un tel point d'ailleurs que même les nombreux volets sociaux engagés par le Gouvernement ne semblent pas assez pour y remédier.

Un léger recul à droite comme à gauche

Dans le détail, à 56% des opinions exprimées, les mécontents vis-à-vis de la politique du président Macron restent majoritaires. C'est trois points de plus qu'au précédent sondage, mais cela reste somme toute une évidence, depuis le mois d'août, que la majorité des Français ne semblent pas d'accord avec la politique mise en oeuvre jusqu'ici par l'Exécutif.

D'un autre côté, selon l'enquête, le Chef de l'Etat connaît un sérieux recul chez les retraités (-4 points pour désormais 44% d'opinions favorables), chez les agents de services publics, et chez les cadres supérieurs (-4 points pour s'établir à 52% d'opinions favorables).

En fonction des sensibilités politiques, on retrouve un électorat de droite stable à 47% d'opinions positives. Au PS, quatre électeurs sur dix se disent bienveillants à l'égard d'#Emmanuel Macron, tandis qu'au centre, le fondateur d'En Marche cumule à 63% de bonnes intentions. Une nouvelle à prendre avec prudence alors que s'organise déjà son soutien chez les Jeunes [VIDEO]. #popularité