Publicité
Publicité

415 voix pour, 127 contre et 19 abstentions : c'est le résultat du vote de l'#Assemblée nationale relatif au nouveau projet de #Loi anti-terroriste, qui doit prendre la place de l'état d'urgence à partir du 01er Novembre prochain. Il comporte plusieurs points-clés, comme l'autorisation permanente donnée aux préfets de mettre en place des périmètres de sécurité autour de grands événements accueillant du public. Les représentants locaux de l'Etat pourront également fermer provisoirement certains lieux de culte pendant six mois.

Par ailleurs, les individus 'à risque' ne devront plus être assignés à domicile, comme c'était le cas jusqu'à présent, mais à l'échelle de leur commune afin de "préserver une vie sociale et familiale".

Publicité

Dans le même temps, les contrôles aux frontières et dans les gares seront renforcés et élargis, pendant que le dispositif Passenger Name Record sera installé en France. Il permet à l'Etat de recueillir des informations sur tous les individus débarquant sur le sol français par voie aérienne. Enfin, les perquisitions administratives [VIDEO] seront facilitées à partir du moment où "une menace particulièrement grave pour la sécurité et l’ordre public" existe pour la France et les français.