Publicité
Publicité

#Laurent Wauquiez est trop occupé en ce moment. Comment on le sait ? C’est ce qu’il a prétendu pour refuser l’invitation à débattre face à #Marine Le Pen dans L’Emission politique la semaine prochaine.

Mercredi soir, les candidats à la présidence des Républicains devaient déposer leurs signatures à la Haute Autorité. Favori de cette nouvelle course au pouvoir, Laurent Wauquiez se dédie corps et âme à la reconstruction d’une nouvelle droite. Décrit par certains comme le représentant d’une droite traditionnaliste plutôt très à droite, il s’en défend. Il refuse même la possibilité de s’allier dans le futur au Front National de Marine Le Pen, lui aussi en phase de recomposition.

Publicité

Trop concentré sur la présidence LR

Pour Marianne, le débat qui se profilait le 19 octobre prochain entre la présidente du FN et le (peut-être) futur président des LR aurait permis de confronter leurs idées. Et surtout de répondre à cette question : existe-t-il vraiment des ponts idéologiques entre ces deux droites ? Mais finalement, ce débat n’aura pas lieu. Laurent Wauquiez a refusé l’invitation de L’Emission politique.

Laurent Wauquiez se défend de refuser le débat face à Marine Le Pen. Ce qu’il entend c’est se concentrer sur la campagne pour la présidence de LR. Dans son entourage, selon Marianne, on affirme qu’il a également refusé de venir sur le plateau du JT de TF1. Laurent Wauquiez semble pourtant en bonne position pour gagner cette élection interne qui pourrait décider du sort de LR pour les prochaines échéances électorales.

Publicité

L'occasion de se positionner sur le tableau de droite

Un conseiller de Marine Le Pen penche plutôt pour une explication toute simple. “Soit tout le monde voit qu’il est plutôt d’accord avec Marine et les juppéistes s’en vont pour de bon, soit c’est un clash et il se coupe de l’électorat qui penche le plus à droite”. Ce débat serait donc un enjeu crucial pour le candidat qui attendra certainement la fin de la campagne pour éclairci les choses avec celle qui lui dispute le pouvoir sur la droite française.

Marine Le Pen est habituée à être fuie de ses détracteurs. La dernière fois que la présidente du Front National a participé à cette émission, les producteurs avait également eu du mal à trouver des débatteurs. Les premiers proposés se sont abstenus et ceux qu’il restait n’étaient pas à sa hauteur selon elle. Finalement, à la toute dernière minute, elle avait annulé sa venue, poussant France 2 a programmé en urgence une soirée série TV pour un coût total de 400 000 euros. #L'Emission politique