Jeudi 21 octobre 2017, #Donald Trump lâche une bombe en publiant un tweet d'une valeur historique. Dans ce message, le président américain annonce la publication des documents cachés par le gouvernement depuis 50 ans sur l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy. De nombreuses théories risquent d'être alimentées de nouveau si l'autorisation de rendre public ces documents se fait bien avant la date butoir du 26 octobre 2017. Alors que le chef d'Etat américain avait avancé l'hypothèse que le père du sénateur Ted Cruz était impliqué dans le meurtre du 35ème président des Etats-Unis, la déclassification de ces fichiers pourrait permettre d'éclaircir définitivement la théorie d'un supposé lien avec le mouvement castriste.

Cuba et l'URSS au coeur du dossier ?

Et c'est John R. Tunheim, l'ex-président de l'agence fédérale temporaire pour réunir les documents d'enquête sur le meurtre de #Kennedy il y a 25 ans qui remet de l'huile sur le feu en déclarant au média politique Politico : "Des événements qui paraissaient anodins au moment où ils ont été classés pourraient s’avérer à présent très intéressants, compte tenu de ce que l'on a appris sur l’affaire Kennedy ces dernières années". En effet, certains documents détenus par la #CIA portent sur un étrange voyage entrepris par Lee Harvey Oswald à Mexico.

Publicité
Publicité

Il aurait visité les ambassades cubaine et russe quelques semaines seulement avant le drame survenu à Dallas. Des noms d'espions pourraient également être dévoilés...