La mort du Capitaine Thomas Sankara fut l'un des décès des présidents africains les plus tragiques. Des révélations ont été faites au sujet de son assassinat, notamment celles de son épouse Myriam Sankara.

Un décès saugrenu !

Il était pratiquement 16h passé lorsque le Conseil de l'entente fut assailli par un groupe de soldats para -commando. Les gardes de la présidence avaient été assassinés de sang froid. Les membres du Conseil étaient conscient du danger et ont voulu s'enfuir . Le capitaine Thomas Sankara qui prédisait la réunion du Conseil de l'entente leur dit : "Restez ! C'est moi qu'ils veulent". Il quitta la salle de réunion les mains en l'air.

Publicité
Publicité

Il s'agissait bel et bien d'un Coup d'état. En réalité , le président burkinabè savait qu'un jour il pourrait se trouver dans une telle situation. Car, sa garde rapprochée et celle de Blaise Compaoré étaient en discorde. Myriam Sankara était au courant des tensions qui existaient entre les deux parties . Mais son mari évitait d'aborder le sujet avec elle de peur de l'effrayer. De son côté, Myriam n'avait aucune idée de ce qui se passait au Conseil de l'entente.

Le jour du décès de son époux, le couple s'était séparé en de bons termes. Elle quitta le père de ses deux garçons Philippe et Auguste, pour aller donner des cours de formation. Ils devaient se retrouver le soir pour recevoir un couple d'amis à la maison. Malheureusement son bien-aimé avait été victime d'une attaque armée, et a succombé aux assaillants.

Publicité

Thomas Sankara est assassiné par la garde rapprochée de Blaise Compaoré. Quelques instants plus tard, Myriam et ses enfants sont transportés par le chef de protocole de la présidence à l'ambassade du Ghana. Elle était toute confuse et terrifiée , mais ne s'attendait pas au pire. Myriam fini par apprendre la triste nouvelle. C'était un décès brutal, difficile à réaliser sur le coup, pour elle et ses enfants.

Myriam Sankara révèle que Blaise Compaoré est impliqué dans la mort de son mari. Elle a déclaré que depuis la mort de Thomas, elle n'a plus jamais revu Blaise Compaoré. Et d'ailleurs, il ne l'a jamais appelé. Depuis la mort de son époux le 15 octobre 1987, Myriam Sankara ne cesse de se battre pour que justice soit faite. Elle continue de soutenir son point de vue auprès des juridictions compétentes.

Myriam Sankara réclame les aveux de Blaise Compaoré

Il y'a de cela 30 ans que Myriam Sankara se bat pour recueillir des aveux de Blaise Compaoré . Pour, elle la responsabilité de ce président déchu dans l'assassinat de son mari ne fait plus l'ombre d'aucun doute. La veuve de Thomas Sankara qui vit à Montpellier, a déclaré qu'elle est prête à régler ses comptes avec Blaise Compaoré #2017 #Afrique