Publicité
Publicité

Pour sa première intervention télévisée, Emmanuel #Macron a fait grand bruit. Le président, en poste depuis six mois, s’exprime pour la première fois devant des millions de téléspectateurs. Les attentes des Français sont donc nombreuses vis-à-vis de cet exercice d’éclairage. Pourtant, le président a déçu.

Plus de 9,5 millions de téléspectateurs devant Le Grand Entretien d’Emmanuel Macron hier soir sur TF1. Les audiences de LCI, qui co-diffusait l’émission, seront annoncées plus tard dans la journée. Cela représente 36,6% des parts d’audience pour le début de soirée de dimanche 15 octobre.

Beaucoup pointent du doigt une audience tout de même plus faible que les prédécesseurs d’Emmanuel Macron [VIDEO].

Publicité

La cause ? Certainement une #Interview tardive. Les Français sont déjà très déçus par la politique du président, qu’ils jugent trop proche du patronat et éloigné de leurs propres intérêts.

Une majorité de Français pas convaincue

En effet, sur les réseaux sociaux, ils sont nombreux à avoir remarqué que de nombreux sujets n’ont pas été évoqués lors de ce grand entretien. C’est peut-être la raison aussi pour laquelle les Français ne sont pas convaincus par le discours du président.

Selon un #Sondage de Harris Interactive, six Français sur dix “exposés à la prise de parole du président” n’ont pas été convaincus. Ils sont seulement 7% à avoir été tout à fait convaincus par ce qu’a dit le président.

Macron plus crédible sur l'international qu'au national

Il faut cependant noter quelques nuances.

Publicité

En effet, Emmanuel Macron s’est très peu exprimé sur des sujets nationaux au cours des derniers mois. En revanche, il s’est imposé comme un leader international incontesté avec son grand discours sur l’Europe à la Sorbonne en septembre dernier.

Il y affirmait notamment : “l’Europe que nous connaissons est trop faible, trop lente, trop inefficace, mais l’Europe seule peut nous donner une capacité d’action dans le monde, face aux grands défis contemporains”.

Ainsi, 50% des Français interrogés se disent convaincus par le président sur les sujets internationaux. Cela se gâte un peu plus pour les questions de politique économique (40%) et pour la politique sociale (35%). En cause ? Une politique ambigue du président. Certains estiment en effet que le projet du président est à la fois de droite et de gauche (56%). Ce qui est exactement la ligne qu’Emmanuel Macron tente de défendre.

Néanmoins, ils sont aussi 38% à penser que la politique du président est trop à droite. Et seulement 6% à penser qu’elle vire trop à gauche. Emmanuel Macron a en effet multiplié les mesures allant dans le sens d’une politique de droite. Avec notamment la réforme de l’ISF ou encore la baisse des APL.

Au point de valoir cette remarque de Christian Estrosi [VIDEO] :