Publicité
Publicité

Hier 18 Octobre, le président de la République, #Emmanuel Macron, prononçait un discours au Palais de l'Elysée devant 500 acteurs de la Gendarmerie et de la #Police. Il y a confirmé l'une de ses promesses de campagne [VIDEO] : le retour, l'an prochain, de la Police de proximité créée par Lionel Jospin en 1998 et supprimée par Nicolas Sarkozy en 2003. Cette nouvelle autorité va également changer de nom, et s'appellera désormais la PSQ (Police de Sécurité Quotidienne), dont le rôle ne sera pas, selon les propos du président, "de jouer au foot avec les jeunes".

En effet, le rôle de la nouvelle Police de proximité sera extrêmement bien défini, entre la prévention qui rassure, et la répression qui punit lorsque c'est nécessaire, sous la houlette du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Publicité

Le but est, comme il y a 19 ans, de renouer le contact entre les forces de l'ordre et la population afin d'instaurer un climat de confiance. Les policiers auront également ainsi une "meilleure connaissance du terrain". L'une des fonctions premières de la PSQ sera aussi de prévenir et punir les faits de petite délinquance qu'Emmanuel Macron appelle les "délits, nuisances et incivilités du quotidien".

Selon un sondage Odoxa, 88% des français approuvent la création de la Police de Sécurité Quotidienne.