Publicité
Publicité
6

Alors qu'ils auraient pu être des adversaires lors de l'élection présidentielle il y a six mois, Alain Juppé se dit aujourd'hui disposer à former un "grand mouvement central" avec #Emmanuel Macron en vue des élections européennes de 2019.

À mesure qu'Emmanuel Macron déroule l'ambition de sa politique, les voix au sein du parti de la droite et du centre se font de plus en plus pressantes à la perspective de le suivre ou tout au moins d'éviter de lui barrer le passage. Ainsi, après le départ des "Constructifs", l'ancien Premier ministre Juppé en appelle désormais à se positionner en faveur d'un rapprochement entre #lr et En Marche.

Publicité

D'ailleurs, son sentiment sur l'exercice présidentiel de Macron, le maire de Bordeaux l'a largement partagé sur l'hebdomadaire Sud-ouest samedi dernier. Et en un nom, Alain Juppé se sent conquis par ce jeune Chef de l'État qui a ramené de la fraîcheur, de la hauteur, et du sens de l'initiative à la fonction présidentielle. Il faut dire que de son avis, Macron apporte à la France ce qui lui a manqué ses trente dernières années.

Macron est sur le bon cap pour Juppé

Avec Emmanuel Macron, la France a retrouvé une crédibilité qui lui avait grandement manqué sous le quinquennat de François Hollande, se félicite l'ancien Premier ministre de Chirac. De plus, la prise d'initiative du Chef de l'État sur le plan national et européen séduit particulièrement le maire de Bordeaux. De bons points engrangés donc pour la présidence jupitérienne.

Publicité

À côté de cela, Alain Juppé trouve que de voir un "président qui s'investit" autant, qui "mouille la chemise" et va au contact du "terrain", ça change beaucoup de ce qui se faisait avant. Mais plus encore, le programme européen de Macron reçoit la bénédiction du politicien de 72 ans, candidat malheureux à l'investiture LR. Le mentor d'Édouard Philippe va même plus loin en imaginant un projet commun entre la droite et En Marche pour les élections européennes de 2019.

La droite pas vraiment prête à se frotter à Macron

Si le fondateur de l'UMP semble animé de bonnes intentions envers l'Exécutif, cette volonté n'est pas encore assumée par de nombreux dirigeants LR qui redoutent la perception de leur public face à ce mélange de genre. À ce propos, Laurent Wauquiez, candidat favori à la présidence LR [VIDEO], estime que l'idée d'un rapprochement avec Macron serait une erreur.

Pour d'autres comme Valérie Pécresse, les valeurs défendues par Macron sont certes louables, mais la présidente de Région ne s'imagine pas pour l'instant soutenir le mouvement du président. Autant de réactions qui ont poussé le fondateur du mouvement rassembleur de la droite et du centre à revoir ses plans. #Alain Juppé