Publicité
Publicité

Le ministère des finances et le parti de #Marine Le Pen ont saisi la Banque de France pour savoir si la #Société Générale a agit dans un intérêt politique ou purement financier. Pour rappel des faits, le #Front National s’est fait sommer de clôturer ses comptes par la Société Générale. La banque a en effet intimé cet ordre pour des considérations bancaires et non pas politique. Cette ordre vient cependant mettre le Front National dans le rouge, celui-ci ne déposant plus d’accès à ses comptes et donc n’ayant plus accès à ses ressources.

Marine Le Pen est elle-même plus personnellement touchée par cette affaire car HSBC, la banque où son compte demeure, lui a demandé de le clôturer aussi.

Publicité

Enfin, troisième acteur, le Crédit du Nord s’est vu demandé par la Banque de France d’ouvrir un compte pour accueillir les fonts du Front National. Ordre qui d’après la Banque de France a été suivit. [VIDEO]Cependant, tout n’était pas rose car le Crédit du Nord à, d’après Wallerand de Saint-Just, président du groupe FN au Conseil Régional d’Ile de Franceet trésorier du Front National, la banque a refusée de fournir des chèques au parti et a aussi interdit les dons par carte bancaire via le site du FN. Dans un document paru aujourd’hui, la Banque de France semble esquissée quelques pistes de réflexions et de réponse dans cette affaire bancaire.

La Société Générale a joué correctement son rôle face au FN

Dans un de ses documents, la Banque de France [VIDEO] affirme que la Société Générale a joué correctement son rôle et que la loi a été en tout point respectée.

Publicité

Il ne s’agirait donc pas d’une affaire politique mais bien bancaire.

De plus, l’ouverture d’un compte au Crédit du Nord a bien été faite mais, le reconnait la Banque de France, ne couvre pas les besoins financiers demandés par le parti. Cependant, la Banque de France reconnait aussi qu’elle n’a pas menée une enquête approfondie mais a seulement eu des contacts oraux avec Wallerand de Saint-Just et les institutions bancaires concernées. Ce dernier a déclaré que ce serait au tribunal de juger l’affaire car la Banque de France a sortit une note « pour nous dire rien ».

Gilbert Collard avait annoncé sur sa page Facebook que le dîner des adhérents du Gard a dû être annulé à cause de ce problème bancaire. Avant d’ajouter un autre post affirmant : « La Société Générale a sa filiale marocaine dédiée à la finance islamique,100 % conforme à la charia : Serait-ce incompatible avec un compte FN ? ». Le jugement devra donc être attendu pour connaitre le fin mot de l’histoire.