Publicité
Publicité

Les emplois aidés ne sont pas prêts de disparaître. Hier mercredi, l'Assemblée Nationale a voté l'expérimentation des "emplois francs" à partir d'Avril 2018. Il s'agissait de l'une des promesses d'#Emmanuel Macron pendant sa campagne électorale, la voici tenue dans le cadre du projet de budget pour l'année prochaine. Selon la ministre du Travail Muriel Pénicaud, l'objectif de cette loi est "de lutter contre les discriminations à l'embauche", donc contre le chômage [VIDEO]. La mesure octroie une prime d'un maximum de 5.000 Euros par an pendant trois ans à une entreprise qui embauche en CDI un habitant vivant dans un quartier dit "prioritaire" [VIDEO]. La prime sera de 2.500 Euros par an pendant deux ans en cas de signature d'un CDD de plus de six mois.

Publicité

La mise en place définitive de ce dispositif est prévue pour 2020 dans le budget de l'Emploi sur l'ensemble du territoire. Cependant, des tests seront effectués en 2018 et 2019 dans des régions et quartiers bien définis, dont la liste sera déterminée par un arrêté ministériel. Leur nombre ne devrait pas dépasser 4 ou 5, avec l'objectif de finaliser une mesure la plus efficace possible. Tous les paramètres seront analysés afin d'apporter les modifications nécessaires avant une généralisation. #Chômage