Publicité
Publicité

Cette semaine, #Jean-Luc Mélenchon se prépare à être dans la tourmente. Il a déjà mis en demeure les journaux L'Express et Capital, qui doivent prochainement publier des révélations sur son passé d'élu. Au programme : soucis de patrimoine et favoritisme. Mais le patron de la #France insoumise a décidé d'anticiper et de tout révéler sur son blog ce mercredi, justifications à l'appui. "Il est impossible que j'aie commis quelque acte délictueux", se défend le député élu à Marseille [VIDEO].

Parmi les soupçons qui pèsent sur Jean-Luc Mélenchon [VIDEO], Capital devait revenir sur l'achat d'une permanence électorale dans l'Essonne alors qu'il siégeait au Sénat en 1997.

Publicité

L'ancien pensionnaire du Palais du Luxembourg répond en détaillant toutes les transactions liées à ce local, de sa location à la plus-value réalisée lors de sa revente.

De son côté, L'Express devait évoquer l'utilisation d'un véhicule du Conseil Général de l'Essonne alors qu'il n'y siégeait plus, et des questions de favoritisme lié à des postes de collaborateurs qu'il aurait accordés à plusieurs de ses proches. En guise de réponse, le nouveau député rappelle les décisions de justice prises à l'époque et relate les faits en les justifiant les uns après les autres, tout en dénonçant des tissus de mensonges.